Brexit, Trump : l'Europe peut-elle éviter la dislocation ?

[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, l'Europe peut-elle éviter la dislocation ?

1 mn

Violente charge de Donald Trump contre l'Union européenne, polémiques liées à la feuille de route de Theresa May pour le Brexit, crise migratoire... les déflagrations sont nombreuses, s'enchainent et ébranlent le projet européen. À l'heure où populismes et velléités protectionnistes émergent au sein des pays membres, de nombreux partis et mouvements politiques s'en revendiquent et ambitionne de cristalliser ce rejet populaire et de fragiliser l'autorité de Bruxelles. L'Europe peut-elle échapper à la dislocation ?

Nous en débattons avec la professeure et spécialiste de l'histoire politique britannique Sophie Loussouarn, l'ancien député européen Jean-Louis Bourlanges et Bruno Alomar, ancien haut fonctionnaire à la Commission européenne.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 22/01/2017 à 5:07
Signaler
Votre journal n'échappe malheureusement pas à la catastrophe orthographique , dans pratiquement tous ses articles . Vous devriez vous persuader que les frais d'un correcteur efficace vous vaudraient un lectorat plus enthousiaste...et plus convaincu ...

à écrit le 22/01/2017 à 5:04
Signaler
Votre journal n'échappe malheureusement pas à la catastrophe orthographique , dans pratiquement tous ses articles . Vous devriez vous persuader que les frais d'un correcteur efficace vous vaudraient un lectorat plus enthousiaste...et plus convaincu ...

à écrit le 21/01/2017 à 17:16
Signaler
2 min de visionnage...OK j'arrete ! Un debat entre europeistes qui prechent la bonne parole...

à écrit le 20/01/2017 à 17:36
Signaler
Le grand projet européen était d'en faire à terme un super état, mais qui dit état dit la disparition du truc intermédiaire qu'on appelle nation, c'était le grand rève au sortir de la guerre de 40. Mais ça imposait de reconstruire des régions à imag...

à écrit le 20/01/2017 à 12:34
Signaler
L' UPR, ce parti ni de droite ni de gauche est TOTALEMENT censuré ! C'est le 5ème parti du pays avec 15.000 adhérents, devant le MODEM, le Parti de Gauche, Debout la France, les Écolos... Il est incroyable que télés et radios refusent d'en parler ! ...

le 21/01/2017 à 17:09
Signaler
55 ans, cadre à l’abri du besoin, j'ai pris la carte d'un parti pour la première fois de ma vie: l'UPR...F. Asselineau a fait un travail extraordinaire depuis 10 ans, de vrais analyses, des conférences d’une qualité exceptionnelle, jamais incantatoir...

à écrit le 20/01/2017 à 10:37
Signaler
La dislocation de l' Union est absolument nécessaire puisque la main mise sur l' appareil -la commission européenne- est exercée par les américains et alors que la preuve est faite que l' Union européenne est complètement...

à écrit le 20/01/2017 à 9:52
Signaler
Toujours cette confusion des européistes qui assimilent l'UE de Bruxelles au continent européen!

le 22/01/2017 à 20:02
Signaler
C'est vrai. Et ils s' étonnent qu'on puisse être profondement Européen, voire fédéraliste, et être en même temps allergique à cette monstruosité néolibérale (ordolibérale plus précisément) et antidémocratique qu'est devenue l'UE

à écrit le 20/01/2017 à 9:30
Signaler
Ca commence a sentir le roussi....

à écrit le 20/01/2017 à 9:24
Signaler
"Violente charge de Donald Trump contre l'Union européenne" Quand ça ?! Il s'est passé un truc hier soir ?

à écrit le 20/01/2017 à 9:19
Signaler
Dislocation ? C'est encore une fausse interprétation de ce que les populations des Etats européens attendent de l'Union comme nos dirigeants et les instances bruxelloises ont le réflexe et l'habitude de placer en tête des explications en faisant la...

le 21/01/2017 à 17:31
Signaler
Malheureusement, un refondation de l'UE passera necessairement par une disclocation de l'UE acteulle. Auncun des pays de l'Est n'a envie d'une refondation. Ils touchent un max et achetent des armes US....sans parler de ceux qui vivent du dumping fisc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.