Euro 2016, le jackpot de l'UEFA

 |   |  562  mots
(Crédits : DR)
L'Euro 2016 a généré un chiffre d'affaires en hausse de 34% par rapport à la compétition de 2012. Où va cet argent? La confédération européenne de Football est officiellement une association à but non lucratif... Par Jean Christophe Gallien, Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, Directeur général de ZENON7, Président de j c g a

L'Euro 2016, un spectacle très inégal, joué par des sportifs usés par des mois de compétitions nationales et européennes, déjà trop longues, dans leurs clubs respectifs. Un marathon sportif de plus installé par la volonté de l'UEFA de gonfler une compétition à 24 équipes au lieu des 16 qualifiées précédemment.

Plus d'équipes c'est beaucoup plus de matches au programme - 51 en 2016 contre 31 quatre ans plus tôt -, donc plus d'écrans remplis, plus d'audience et au final plus de droits télévisuels, plus de billetterie et davantage d'exposition pour les partenaires de la compétition.

Un chiffre d'affaires en hausse d'un tiers

L'organisateur de la compétition, l'UEFA, nous a révélé vendredi dernier les chiffres de l'Euro 2016. Le tournoi a généré exactement 1,93 milliard d'euros, un chiffre d'affaire en augmentation de 34% par rapport à l'édition 2012 disputée en Pologne et Ukraine, pour un coût total d'un peu plus de un milliard d'euros. Si tous les observateurs s'accordent pour dire que le niveau sportif ne fut pas vraiment flamboyant, voilà une formidable performance économique pour l'instance européenne qui fera pâlir d'envie n'importe quel chef d'entreprise européen. Rappelons que la confédération européenne de Football est officiellement une association à but non lucratif, comme sa grand sœur la Fifa ...

Les droits de diffusion audiovisuelle dominent la colonne des revenus avec 1,05 milliard d'euros, viennent ensuite les partenariats commerciaux à hauteur de 480 millions et toutes proches les recettes de billetterie des 51 matchs qui atteignent les 400 millions d'euros. Resteront dans les caisses de l'UEFA : 830 millions d'euros, une fois retranchés le 1,1 milliard de coût d'organisation.

Et tout cela tax free puisque la condition imposée par l'UEFA au pays hôte, nous en l'occurrence, ce fut une exonération fiscale exceptionnelle sur ses bénéfices, votée par notre Parlement. Pourtant si l'UEFA affiche un tel taux de profit, c'est en grande partie parce que nous payons la plus grosse partie de la facture de l'Euro. Celle liée à la construction et la rénovation des 10 stades de la compétition.

Quels revenus directs et indirects?

Mais rassurons-nous : 600 millions d'euros seront reversée aux 55 fédérations membres et aux clubs professionnels européens en subventions, financements d'investissements ou versements de solidarité, de l'argent qui servira au développement du football européen pendant quatre ans. Sans oublier que les dix villes d'accueil de l'Euro ont toutefois réussi à arracher de l'UEFA une enveloppe commune de 20 millions d'euros pour financer des équipements sportifs de proximité ! Surtout, cela restera à évaluer dans le réel, de nombreux organismes prédisaient des revenus directs et indirects à hauteur de 1,26 milliard d'euros pour la France.

Rappelons pourtant que tout cela est bien peu au regard du leader du marché du sport business, la Premier League Anglaise (Brexit ou pas). Les vingt clubs de ladite ligue professionnelle sont si riches qu'ils gagnent, chaque année, plus d'argent - 3,9 milliards d'euros - que les 597 autres formations professionnelles réparties dans 48 pays à travers l'Europe ... plus de revenus que les richissimes NFL - football américain - et NBA - basketball US -. Pauvre UEFA !

 Jean Christophe Gallien

Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne

Directeur général de ZENON7, Président de j c g a

Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2016 à 12:33 :
Que dites vous de l'apport en terme d'audience et d'image pour le pays ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :