Le dollar fort, maillon faible pour la BCE ?

ANALYSE. L’euro a de nouveau nettement baissé cette semaine contre le dollar, atteignant un plus bas depuis près de vingt ans. En renforçant le coût de l’énergie importée par les économies de la Zone euro, cette baisse représente un risque supplémentaire qui pèse sur les perspectives à la fois d’inflation et d’activité économique. Cela représente donc une difficulté complémentaire pour la BCE. Par Clémentine Gallès, Cheffe Economiste et Stratégiste de Société Générale Private Banking.
(Crédits : DR)

La baisse de l'euro face au dollar est avant tout une histoire d'appréciation du dollar

En effet, le dollar connaît un important mouvement d'appréciation contre l'ensemble des devises depuis le début de l'année (+15% contre l'euro et la livre britannique, et +22% contre le yen). Cette progression du dollar s'explique par différents facteurs. Tout d'abord la Réserve fédérale a annoncé dès la fin de l'année 2021 une progression de ses taux d'intérêt en réaction à une inflation américaine particulièrement élevée. Cette hausse des taux a incité les investisseurs en quête de rendements à acheter des obligations américaines libellées en dollars. Cette tendance a par la suite été accentuée par l'annonce de la Guerre en Ukraine. Les investisseurs ont en effet renforcé leur préférence vers des investissements en dollars dans ce nouveau contexte de risque touchant particulièrement l'Europe.

Enfin, l'appréciation de matières premières habituellement échangées en dollar a mécaniquement fait augmenter le recours à cette devise. Donc, si l'euro a baissé face au dollar, c'est avant tout lié à la forte demande de dollars. D'ailleurs l'euro n'a pas beaucoup évolué sur la période récente quand on le regarde contre un panier de devises plus large (graphique 1).

L'euro se déprécie fortement vis-à-vis le dollar,
mais pas vis-à-vis des autres principales devises
Taux de change de l'euro

000

La nouvelle baisse de l'euro face au dollar complexifie la politique de la BCE.

Cette nouvelle baisse augmente encore davantage le coût des énergies libellées en dollars, impliquant des nouvelles tensions à venir sur l'inflation de la Zone euro mais surtout une nouvelle dégradation des perspectives d'activité. La forte progression des prix de l'énergie depuis quelques mois a déjà impliqué une nette dégradation de la balance commerciale allemande, qui vient de basculer en territoire négatif pour la première fois depuis 1991 (graphique 2).

Les prix de l'énergie pèsent sur la balance commerciale allemande,
dont le solde passe en territoire
 négatif
Allemagne : solde commercial des biens

000

L'accentuation récente des tensions sur l'approvisionnement en gaz russe fait dorénavant craindre une récession en Zone euro. Dans ce contexte la progression du dollar face à l'euro devient une difficulté complémentaire pour la BCE : si elle augmente beaucoup ses taux d'intérêt, elle prend le risque de provoquer une récession, mais si elle n'augmente pas assez ses taux d'intérêt, l'euro pourrait continuer de baisser et mécaniquement renforcer le risque d'une inflation durable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 12/07/2022 à 16:30
Signaler
La BCE n'a pas pas du tout anticipé le regain d'inflation en 2021, maintenant il est trop tard pour réagir, la FED a été beaucoup plus réactive et on voit le résultat l'UE aura la récession et l'inflation et les USA eux éviteront la récession. Les U...

à écrit le 11/07/2022 à 13:12
Signaler
Délocalisations de masse imposées par les riches européens faisant que maintenant nous ne produisons plus rien, l'UERSS empire prévu pour durer mille ans n'est qu'un consortium financier forcément en chute libre tandis que l'économie a de nouveau bes...

à écrit le 11/07/2022 à 8:52
Signaler
On voit très bien que c'est mi-2021, que les choses se sont vraiment gâtées. A ce moment là, la BCE aurait dû réagir en remontant ses taux d'intérêts, mais elle ne l'a pas fait (Et d'ailleurs aujourd'hui, elle n'a toujours pas fait grand chose). Il f...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.