Marie-Ange Debon, Keolis : "Les plans de relance européens n'ont pas donné autant d'importance qu'ils auraient dû aux transports de proximité"

RENCONTRES ECONOMIQUES D'AIX - La Tribune a interrogé les dirigeantes et dirigeants présents aux Rencontres économiques d'Aix-en Provence sur la reprise et les leçons de la crise sanitaire. Entretien vidéo avec Marie-Ange Debon, Présidente du directoire de Keolis.

1 mn

(Crédits : DR)

Ce qu'il faut retenir:

- "Il y a une mobilité décarbonnée naturelle puisque le transport collectif est beaucoup moins polluant que le transport individuel quelque soit le mode de transport."

- "Dans les nouveaux paradigmes, il y a la coordination entre les transports collectifs et les mobilités douces comme la marche et le vélo. "

- "Les plans de relance européens n'ont pas donné autant d'importance qu'ils auraient dû aux transports de proximité alors qu'ils sont déterminants."

- "Le terme 'gratuité des transports' est ambivalent puisqu'elle est financée par les impôts et non plus par un tarif. Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas les tarifs à zéro qui font passer les usagers de la voiture aux transports collectifs."

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.