Un nouvel élan pour la construction européenne en 2022

OPINION. Le nouveau gouvernement allemand est la première étape d’un nouvel équilibre politique qui se met en place en Europe. Il pourrait prolonger l’unité renforcée en 2020 au plus dur de la crise du COVID, et permettre d’avancer sur les chantiers d’union budgétaires et financières. Ce serait une belle avancée après plusieurs années de craintes de fragmentation et un certain soulagement pour la BCE dans la gestion de sa politique monétaire. Par Clémentine Gallès, Cheffe Economiste et Stratégiste de Société Générale Private Banking.

2 mn

(Crédits : DR)

Un nouvel équilibre politique

L'Allemagne s'est dotée cette semaine d'un nouveau Chancelier, Olaf Scholz, ainsi que d'un nouveau gouvernement, à la tête d'une toute nouvelle coalition politique (regroupant le parti social-démocrate, le parti libéral et le parti écologique). Leurs premières annonces vont clairement dans un sens favorable pour la construction européenne, à l'image du tournant pris par l'Allemagne depuis la crise COVID.

Ce nouveau gouvernement pourrait marquer un tournant politique plus global positif pour l'Europe, en ligne avec le retour de la confiance des Européens envers l'UE. Ce nouvel équilibre dépendra évidemment de l'issue des élections françaises et italiennes à venir au premier semestre 2022 et devra faire face rapidement à deux enjeux majeurs de moyen terme : favoriser une croissance plus durable et solidifier les mécanismes de solidarité entre pays.

000

Un enjeu d'investir pour relever durablement les perspectives de croissance

Si l'Europe a su gérer de façon satisfaisante d'un point de vue économique la crise sanitaire, elle devra de nouveau faire face à ses difficultés structurelles une fois la crise passée, notamment celui du ralentissement de sa croissance potentielle. Un des premiers enjeux sera de trouver des ressorts pour investir afin de relancer les gains de productivité (par des investissements dans le digital notamment) et accélérer sa transition énergétique.

Le plan de relance New Generation EU a été une étape décisive afin de permettre des investissements ciblant les pays disposant de moins de budget. Les discussions à venir autour de la revue du Pacte de Stabilité et de Croissance seront déterminantes pour limiter une austérité budgétaire dommageable pour les économies tout en redonnant un cadre pour contenir les excès. Le nouveau gouvernement allemand se montre prêt à plus de souplesse pour établir les nouvelles règles.

Un enjeu de renforcer l'Union financière

Les pays européens, et tout particulièrement ceux de la Zone euro, devront aussi poursuivre les chantiers de renforcement d'union financière, nécessaires pour assurer une bonne circulation des capitaux au sein de l'Union. Les premières annonces du gouvernement allemands sont prometteuses quant aux travaux à mener pour finaliser l'Union Bancaire, avec la proposition d'un système de réassurance au lieu du polémique projet de système européen de garantie des dépôts. Il faudra en parallèle poursuivre le chantier de l'Union des Marchés de Capitaux afin de mieux affecter l'épargne abondante en Europe vers de l'investissement productif.

Un soulagement pour la BCE vis-à-vis du risque de fragmentation

Plus d'unité politique en Europe soulagerait progressivement la Banque Centrale Européenne de sa vigilance toujours marquée vis-à-vis du risque de fragmentation. En effet, depuis la crise de la Zone euro en 2011/12, la BCE maintient son programme d'achats d'actifs en grande partie pour contenir ce risque. Un soulagement de cet objectif lui offrirait davantage de marges de manœuvres pour suivre son objectif premier, à savoir contenir l'inflation.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 10/12/2021 à 9:49
Signaler
L'UE n'est rien d'autre que l'uniformisation des consommateurs et une économie de production pour multinationales!

à écrit le 10/12/2021 à 8:41
Signaler
Merci beaucoup pour cette crise de fou rire, il y a 20 j'y croyais, il y a 10 ans je me désespérai mais aujourd'hui ça me fait copieusement rigoler. "Un enjeu de renforcer l'Union financière" L'UE n'est que ça, un consortium européen financier si en ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.