Indépendants : quels sont les enjeux d’une retraite complémentaire facultative ?

La Mutuelle Médicis est spécialiste de la retraite des indépendants et des entrepreneurs. Sa qualité d’expertise est aujourd’hui reconnue sur toute la place assurantielle. Forte de ses 150 000 clients, cette mutuelle à taille humaine se modernise et s’adapte à un marché qui évolue. Dans cet article, Christian Martin, Président de Médicis, nous parle du nouveau Plan d’épargne retraite (PER) et de la dimension sociale de Médicis.

Quelle est la mission de la Mutuelle Médicis ?

La France compte trois types de retraites : la retraite de base, la retraite complémentaire (toutes deux obligatoires) et la retraite supplémentaire. Médicis s'inscrit dans ce dernier modèle. Cette retraite complémentaire facultative est issue des anciennes AVA (Assurance vieillesse des artisans) et de l'ancien Organic (Organisation autonome nationale d'assurance vieillesse de l'industrie et du commerce). Ainsi, notre mutuelle est née pour répondre aux besoins des indépendants, des commerçants, des artisans, et des libéraux.

Des professions aux revenus fluctuants en fonction des années. Lorsqu'ils sont bons, Médicis permet à ses clients de mettre de l'argent de côté. Il leur sera ensuite restitué au moment de la retraite sous forme de rente et/ou de capital. En effet, le montant de la retraite de base est assez faible pour ces secteurs d'activité. Ce complément permet donc aux retraités de vivre des fins de mois plus faciles. Un confort indispensable dans le monde d'aujourd'hui.

Lancée le 1er octobre 2019, la loi Pacte a bousculé la façon d'épargner pour sa retraite. Quelles sont les conséquences à l'échelle de Médicis ?

La loi PACTE vient uniformiser le système d'épargne retraite en remplaçant les anciens produits d'épargne retraite, tels que le PERP, le MADELIN, le PERCO, l'article 83, par une seule et unique enveloppe : le plan épargne retraite (PER). Elle donne plus de souplesse aux épargnants dans la constitution d'une épargne retraite, avec une nouvelle possibilité de choisir un capital ou une rente viagère au moment de la retraite.

Médicis commercialise un PER individuel en points et travaille à la sortie d'un PER individuel en unités de compte dès 2023. Ce dispositif d'épargne retraite offre plusieurs possibilités de sortie à l'épargnant : en capital et/ou en rente. Il sera très intéressant, puisque la sortie en capital est déjà primée par plus de 70 % de nos clients.

Une sortie par anticipation sera aussi possible, dans des cas très précis. Une nouveauté par rapport à l'ancien Madelin, notamment pour l'achat de sa résidence principale.

En quoi votre mutuelle se distingue-t-elle des autres sur le marché ?

Nous sommes un acteur, à taille humaine et une mutuelle affinitaire, créée par des indépendants pour des indépendants. Ces particularités sont chères à nos yeux, car elles offrent une relation client personnalisée. Notre produit s'adapte à chaque client. Si un professionnel rencontre par exemple des difficultés financières ou liées à son activité, alors il peut suspendre ses cotisations durant un temps, et les reprendre dès que possible ou bénéficier d'un secours financier. L'aspect social est au cœur de notre ADN.

À ce titre, nous avons créé un Fonds d'action sociale. Durant la Covid, nous avons pris en charge près de 6 millions et demi d'euros de cotisation. C'est sur ses fonds propres que la mutuelle a payé les cotisations de ceux qui ne pouvaient plus le faire. Ils n'ont donc pas perdu de points retraite, et leur capital n'a pas été entamé par cette suspension de cotisation. Nous avons aussi aidé à hauteur d'un million d'euros les entreprises souffrant d'une baisse de chiffre d'affaires conséquente, ou en cessation d'activité partielle.

Enfin, et malgré nos petits effectifs, nous sommes riches d'une expertise qui n'a de cesse de s'affiner au fil des années. Médicis est un partenaire de confiance. Ce statut, nous le devons au modèle de notre gouvernance, dont les élus ont été choisis parmi nos clients cotisants et retraités. Ils connaissent les problématiques liées aux indépendants et aux gérants de sociétés, puisqu'ils sont issus des mêmes domaines d'activité.

D'ailleurs, je suis moi-même un ancien commerçant artisan ! Cette proximité nous permet donc de proposer un produit qui colle au plus près de la réalité sur le terrain. La mutuelle Médicis est reconnue pour ses qualités humaines et relationnelles, et nos clients nous le rendent bien, car 92 % d'entre eux se disent totalement satisfaits de nos services. Le système de gouvernance de notre mutuelle nous a aussi permis d'être « Élu Service Client de l'Année » durant trois années consécutives.

Pourquoi vous êtes-vous rapprochés du groupe Malakoff Humanis ?

Avec les contraintes réglementaires et de solvabilité, compliqué de rester une mutuelle indépendante ! En 2019, nous avons lancé un appel d'offres sur le marché pour trouver un partenaire partageant nos valeurs. Depuis le 1er janvier 2021, Médicis a intégré le Groupe Malakoff Humanis, acteur majeur de la protection sociale. Son activité et nos expertises ont de fortes complémentarités au service des indépendants et entrepreneurs.

Nous avons alors lancé un appel d'offres sur le marché, pour trouver un partenaire partageant nos valeurs. Notre choix s'est arrêté sur Malakoff Humanis pour plusieurs raisons :

  • Ce groupe connaît peu le secteur des travailleurs non salariés (TNS). Il s'est montré très intéressé par notre expertise et par le marché que nous pouvions lui apporter. Malakoff Humanis nous a proposé de devenir le portail d'entrée de la retraite pour les artisans, les commerçants et les TNS. Leur candidature a retenu notre attention, car si notre taille nous permet de garder un aspect humain, elle ne nous permet pas en revanche d'atteindre une si grande force commerciale sur le terrain. Or Malakoff Humanis représente une force commerciale importante de par son réseau direct et ses réseaux commerciaux affiliés ou partenaires ;

  • Nous avons donc vu avec ce rapprochement la possibilité de distribuer notre produit plus largement. Ce partenariat est aussi un moyen pour nous de nous développer. Nous travaillons ensemble à la construction de ce nouveau PER multisupport euro/unités de compte ;

  • Nous travaillons avec Malakoff Humanis au développement de nos actions communes vers les organisations professionnelles des métiers que nous représentons : poissonniers, boulangers, pâtissiers, marchands de biens, diffuseurs de presse... Autant d'organisations professionnelles et représentatives au niveau national. D'ailleurs, la mutuelle Médicis intervient régulièrement dans ces secteurs. Nous participons aux assemblées générales, aux congrès, et nos techniciens se déplacent pour expliquer les fondamentaux de la retraite, et comment l'améliorer.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/12/2022 à 16:04
Signaler
Ce monsieur oublie de dire que le montant de la retraite de base est faible car les cotisations aussi sont faible .. moitié moins que les salariés lambda …

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.