Préserver l’histoire tout en créant les logements de demain

Alors que la problématique d’artificialisation des sols se fait de plus en plus importante et que de moins en moins de permis de construire sont délivrés, la restauration des biens historiques devient une réponse concrète au manque de logements. Pour mieux comprendre les intérêts socio-économiques de la réhabilitation, nous nous sommes entretenus avec Rodolphe Albert, président d’Histoire & Patrimoine, acteur comptant plus de 30 ans d’expertise dans le domaine de l’immobilier ancien.

3 mn

Quel rôle tient Histoire & Patrimoine dans la sauvegarde du Patrimoine français ?

Depuis plus de 30 ans, Histoire & Patrimoine se bat pour sauvegarde du patrimoine, au travers de la réhabilitation des monuments historiques à une fin concrète : le logement. Aujourd'hui, la notion de préservation du patrimoine est à la mode, mais l'effort actuel doit perdurer. C'est une mission collective entre :

  • L'État : qui détient les plus beaux joyaux.
  • Le Loto du Patrimoine : qui permet de financer les édifices, dont l'usage, ne peut s'autofinancer.
  • Nous : dont la tâche est d'insérer le patrimoine dans la politique du logement pour redonner vie à ces magnifiques lieux d'Histoire.

L'expertise d'Histoire & Patrimoine permet chaque année de redonner vie à des immeubles classés, pour le bien de tous.


Il y a donc un réel intérêt général dans la préservation de ces monuments historiques.

Un monument historique n'est pas nécessairement un grand château en banlieue parisienne. C'est aussi un vieil immeuble signé par un grand Architecte dans une petite ville. C'est là qu'est le véritable enjeu. Notre activité contribue directement à la préservation du patrimoine national, et répond au principe de ville durable et résiliente. En réhabilitant les centres-villes, via également la loi Malraux, nous redonnons vie à des quartiers laissés à l'abandon tout en permettant à tout un chacun d'habiter dans des biens historiques. C'est également ce que recherchent les investisseurs au travers de projets différenciant et ayant du sens.



Il y a également un intérêt fiscal pour les investisseurs ?

Oui, le dispositif Monuments Historiques permet de déduire de ses revenus les travaux payés et la loi Malraux permet aux investisseurs de bénéficier d'une réduction d'impôts allant jusqu'à 30% des travaux, dans les deux cas avec des conditions de location et de détention du bien. Il est important de noter que ce levier fiscal est plus que légitime, car le coût de la rénovation au mètre carré est au moins deux fois supérieur à celui de la construction (plus de 3000€ contre 1500€ pour le neuf). L'État accompagne donc et récompense les particuliers de leur investissement important pour la préservation des biens historique et, indirectement, dans l'intérêt général (tourisme, mémoire historique...).



Toujours concernant l'intérêt général, y-a-t-il un vrai objectif écoresponsable derrière ces projets de réhabilitation ?

Oui, dans la vingtaine de projets que nous lançons chaque année, nous constatons une empreinte carbone 30% à 70% inférieure aux constructions neuves. Ainsi, développement durable et sauvegarde du patrimoine vont de pair. À l'opposé de la société de consommation, Histoire & Patrimoines incarne une nouvelle société de préservation. Grâce à notre capacité à ressusciter l'existant dans les cœurs de ville historiques, nous contribuons à rapprocher les lieux de vie et de travail. Vélo, transport collectif ou marche, les déplacements sont optimisés et leurs empreintes écologiques réduites.

Au-delà, nous avons une démarche écoresponsable en interne et privilégions les chaines de valeur courtes, et collaborons en priorité avec des entreprises et des artisans locaux afin de faire perdurer des métiers devenus rares comme les sculpteurs, les menuisiers aux méthodes anciennes ou encore des poseurs d'ardoise au clou.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.