Le fonds Rivoli Long Short Bond ne connaît pas la crise

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Depuis sa création il y a presque dix ans, le fonds Rivoli Long Short Bond n'a enregistré qu'une seule performance annuelle négative, en 2009. Questions à Vincent Gleyze, directeur général de Rivoli Fund Management. Interview de Vincent Gleyze, directeur général de Rivoli Fund Management.

Et quels ont été vos résultats au cours des dix dernières années ?

Depuis la création du fonds, notre performance moyenne avoisine 6,2 % par an. Notre meilleur exercice a été 2008 avec une hausse de 16,4 %, et le seul exercice négatif a été enregistré en 2009 avec une baisse de 4,2 %. Ces derniers mois, les stratégies à court terme ont bien fonctionné. Nous avons capté la nette et rapide pentification sur les courbes américaines et européennes. Sur l'ensemble de 2010, globalement difficile pour les marchés obligataires, notre fonds a progressé de 11,2 %. En 2011, grâce aux nouvelles souscriptions, l'encours du fonds vient de dépasser 100 millions d'euros.

Comment fonctionne ce fonds à performance absolue ?

Il s'agit d'un fonds investi en obligations internationales. Nous le gérons grâce à un modèle quantitatif, c'est-à-dire en ayant recours à des outils informatiques issus de modèles statistiques et mathématiques. Grâce à eux et à la faculté d'être à la fois acheteur et vendeur, nous exploitons plusieurs aspects des marchés de taux.

Où puisez-vous la performance ?

D'une part des différents mouvements de taux, c'est-à-dire de leur hausse ou de leur baisse, et, d'autre part, des déformations de courbes de taux, en d'autres termes de l'évolution du différentiel qui existe entre les taux d'intérêt à court terme et à long terme.

Quelle stratégie comptez-vous adopter pour l'année 2011 ?

Nous pouvons jouer la baisse attendue sur les marchés obligataires, tout en accompagnant les mouvements anticipés sur la courbe des taux. La véritable originalité de notre fonds réside dans la décorrélation du fonds des indices et stratégies traditionnelles. Même s'il faut reconnaître que ce type de stratégie n'est pas aisé à comprendre pour les non-professionnels...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :