Les Français ont-ils raison de préférer le livret A à l'assurance-vie ?

 |   |  636  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
En janvier, l'épargne placée sur le livret A a battu un record, à près de 200 milliards d'euros, alors que la collecte nette en assurance-vie a plongé de 35 %.

Difficile de ne pas voir un lien entre ces deux chiffres publiés à 24 heures d'intervalle. D'un côté des livrets réglementés (livret A et LDD) qui ont recueilli 4,37 milliards d'euros au mois de janvier pour atteindre 268 milliard, dont près de 200 sur le livret A. Un record depuis la création de ce livret en... 1818. De l'autre, une collecte qui a baissé de 11 % sur l'assurance-vie entre janvier 2010 et 2011. Et même de 35 % en comparant la collecte nette (lire l'encadré). Ce comportement des épargnants français n'est guère étonnant : les rendements des fonds en euros, présents sur les contrats d'assurance-vie, baissent chaque année alors que le taux du livret A est passé 1,75 % à 2 % au 1er février. Cet arbitrage est-il pour autant judicieux ? Revue de détail.

Qui rapporte le plus aujourd'hui ?

Presque tous les rendements 2010 de fonds en euros sont désormais connus (le détail, contrat par contrat, est disponible sur latribune.fr). Comme prévu, ils ont baissé par rapport à 2009, et vont atteindre entre 3,2 et 3,4 % en moyenne. Les meilleurs ont affiché plus de 4,30 % et les moins bons autour de 3 %. Soit, dans le pire des cas, et une fois déduits les prélèvements sociaux, un rendement net de 2,63 %. Même si l'écart se réduit ces dernières années (voir illustration), les fonds en euros restent donc plus rentables que le livret A.

Le livret A sera-t-il plus réactif que les fonds en euros à une hausse des taux ?

En théorie, le livret A et le LDD sont mieux armés contre la remontée de taux à laquelle on devrait assister. En effet, la formule de calcul du taux des livrets réglementés dépend à la fois de l'évolution du niveau des taux interbancaires et de celui de l'inflation augmentée de 0,25 point. Les fonds en euros, eux, sont majoritairement constitués d'obligations. En cas de hausse, les sommes collectées de l'année bénéficieront bien des nouveaux taux obligataires, mais pas le stock. Autant cet « effet de masse » a permis depuis des décennies aux rendements des fonds en euros de baisser beaucoup moins vite que les taux obligataires, autant ils profiteront moins rapidement que le livret A (ou que les fonds monétaires) d'une brusque remontée.

Le livret A a-t-il une chance de rapporter plus que l'assurance-vie ?

Cela fait plus d'un an que les assureurs tentent d'anticiper la future hausse des taux. Le portefeuille des fonds en euros s'est ainsi renforcé d'obligations à taux variables, à échéances courtes (3 à 5 ans) et, au plus fort de la crise, d'obligations d'entreprise, un peu plus risquées mais offrant du 6 ou 8 %. Afin de doper le rendement, les assureurs misent également sur les poches de leurs fonds en euros investies en actions et en immobilier. Enfin, les compagnies détiennent encore un peu de « PPE » (une sorte de cagnotte constituée grâce aux performances passées) dans lesquelles elles pourront puiser afin de doper leur rendement.

L'assurance-vie est-elle aussi souple que le livret A ?

Malgré leurs points communs (sécurité, fiscalité dorée...), fonds en euros et livrets réglementés ne sont pas destinés au même usage. Le livret d'épargne est idéal pour placer ses liqui-dités alors que l'assurance-vie sert surtout à préparer sa retraite. Toutefois, contrairement aux idées reçues, les sommes ne sont pas bloquées 8 ans sur une assurance-vie. Les gains sont simplement davantage imposés. Ainsi, un fonds en euros rapportant 4 % l'an reste plus intéressant : il rapporte 2,1 % net en cas de retrait avant 4 ans. Après 8 ans, une grande partie des gains est défiscalisée, comme sur le livret A. Reste que les retraits sur un contrat (appelés rachats partiels) sont toujours plus fastidieux que sur son bon vieux livret.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :