Interactive 4D forme et informe grâce au serious game

 |   |  301  mots
Les clients de Interactive 4D sont des centres d'appels, des centres de formation et des chaînes de magasins. En juin, elle a été choisie par Total pour la réalisation d'un serious game de sensibilisation à la sécurité. © Interactive 4D
Les clients de Interactive 4D sont des centres d'appels, des centres de formation et des chaînes de magasins. En juin, elle a été choisie par Total pour la réalisation d'un serious game de sensibilisation à la sécurité. © Interactive 4D (Crédits : Interactive 4D)
Spécialisée dans la conception et le développement de serious game, ces jeux «sérieux» destinés aux marchés de la sensibilisation grand public et de la formation professionnelle, la PME basée à Nice est actuellement en phase de levée de fonds.

Quand elle naît en 2003 à Nice, Interactive 4D n'est à ce moment-là qu'une entreprise informatique "classique", du propre aveu de son fondateur, Alexis Lacapelle. Venu du secteur de la simulation pour l'aéronautique et le militaire, il réoriente la stratégie de sa société quelques années plus tard, en 2009. "Nous avions remarqué l'appétence du marché civil pour l'innovation dans le domaine de la formation professionnelle", souligne le dirigeant.

Deux marchés identifiés

Dès lors, Alexis Lacapelle va structurer sa petite entreprise afin de répondre aux besoins des deux marchés identifiés : la formation professionnelle donc, et la sensibilisation grand public. "Ce sont des marchés de niche, en plein développement", observe le chef d'entreprise.

Interactive 4D se développe alors autour d'une équipe pluridisciplinaire : formateurs, informaticiens, graphistes, game designer, programmateurs, concepteurs pédagogiques, etc., "afin de proposer du contenu sur mesure, précise le dirigeant. Les serious games destinés au grand public sont de vrais outils pédagogiques que peuvent utiliser les établissements scolaires, les musées ou les structures de promotion territoriale".

Jeux adaptables

Côté formation professionnelle, la PME a mis au point des programmes d'aide à la relation client, à la stratégie d'entreprise, au management. « Nos clients sont les centres d'appels, les centres de formation et les chaînes de magasins », explique Alexis Lacapelle qui est aujourd'hui désireux de porter sa société à l'international : « Cela nous permettrait d'aller plus vite dans notre développement. Nos jeux sont adaptables à d'autres pays ».

Pour accompagner cette stratégie export, la PME qui emploie 10 salariés pour un chiffre d'affaires 2012 de 200 000 euros, entame un tour de table à hauteur de 500 000 euros. Elle a par ailleurs été choisie par Total en juin dernier pour la réalisation d'un serious game de sensibilisation à la sécurité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :