L’innovation disrupte le bâtiment

 |   |  819  mots
Julien Bourcerie, responsable innovation et construction durable chez Bouygues Construction.
Julien Bourcerie, responsable innovation et construction durable chez Bouygues Construction. (Crédits : DR)
De quoi DEMAIN sera-t-il fait ? Bpifrance s'est lancé le défi de mener une réflexion sur les sujets d'innovation qui révolutionneront notre quotidien dans les années à venir, du point de vue de notre transport, notre alimentation, notre santé, notre façon de commercer et de travailler. Pour cela, Bpifrance anime une démarche collective en mode projet, pilotée par les collaborateurs Bpifrance et associant les acteurs des écosystèmes concernés. L’un des sujets stratégiques récemment traité est le bâtiment de demain, un sujet transverse qui concerne le logement, l’environnement, l’énergie et l’innovation. Le responsable innovation de Bouygues Construction donne des pistes sur l’évolution en cours de ce secteur.

Plus écologique, plus modulaire, plus rapide à construire : le bâtiment évolue très vite grâce aux innovations des startups et des industriels du secteur. Julien Bourcerie, responsable innovation et construction durable chez Bouygues Construction, explique pourquoi cette industrie qui a peu évolué depuis des décennies connaît actuellement des transformations majeures. « Nous essayons de mieux comprendre notre écosystème par le prisme des startups. Nous avons mis en place le fonds d'investissement Construction Venture qui nous permet de prendre des participations minoritaires dans des startups à vocation stratégique, sans oublier nos programmes d'intrapreneuriat et l'accompagnement de nos filiales (énergie, travaux publics) dans leurs démarches locales d'innovation » détaille Julien Bourcerie.

Très concurrentiel et mondialisé, le BTP (bâtiments travaux publics) voit arriver de nouveaux entrants, jeunes pousses technologiques ou sociétés innovantes fondées par des anciens cadres de grands groupes. Comme la société toulousaine GA Smart Buiding spécialisée dans les bâtiments intelligents et durables reprise par Sébastien Matty, ex directeur général de Bouygues Bâtiment Île-de-France. Parallèlement, une nouvelle génération d'entrepreneurs très à l'aise avec les nouveaux outils digitaux commence à prendre les manettes des sous-traitants, qui opèrent environ 70 % de la construction d'un bâtiment pour les donneurs d'ordres que sont les entreprises de BTP. Et il y a bien sûr les startups, bien décidées à disrupter le secteur et à concurrencer les leaders avec de nouveaux modèles.

De nouveaux concurrents pour les géants du BTP

Exemple avec la californienne Katerra, qui intègre toutes les phases de la construction : conception des bâtiments, assemblage en usine des modules préfabriqués, montage sur chantier, etc. « Elle a déjà levé 4 milliards de dollars et industrialise la construction de bout en bout sur toute la chaîne de valeur. C'est un concurrent qui n'existait pas il y a cinq ans » explique le responsable innovation chez Bouygues Construction. Sans oublier les entreprises chinoises qui investissent massivement dans l'industrialisation de bâtiments préfabriqués et prêts à monter.

Lire aussi : La justice prédictive, nouvel outil pour les professionnels du droit

Face à ce début d'uberisation de leur métier, les géants du BTP réagissent en se mettant à la construction modulaire et à l'industrialisation, comme Bouygues Construction avec sa démarche SmartFabrik. « Nous devons sortir de notre rôle historique de « couleur de béton » pour travailler sur de nouveaux concepts à proposer à nos clients » estime Julien Bourcerie. Illustration avec le concept ABC (Autonomous Building for Citizens), imaginé il y a huit ans, qui a permis récemment l'édification d'un premier démonstrateur à Grenoble au cœur de l'EcoCité Presqu'île. « Ce qui change, ce sont les usages, qui s'adaptent aux typologies des habitants. Il est ainsi possible de mutualiser les espaces communs (parking, local vélos, crèche) qui peuvent changer de type d'utilisation selon les besoins et les moments de la journée. Cette hybridation est une des grandes tendances du marché, et elle passe par des solutions techniques innovantes pour l'accès, la sécurité, la modularisation des salles, l'éclairage, etc. » décrit Julien Bourcerie.

Le PoE pour les bâtiments modulaires

Pour pouvoir fournir une connexion Internet partout et rapidement à ces nouveaux immeubles modulaires, Bouygues Construction collabore avec la startup Energie IP qui propose une solution de PoE (Power over Ethernet) qui permet de faire passer puissance électrique et data dans le même câble via des prises RJ 45, semblables à celles qui équipent les box télécoms. Résultat : plus de flexibilité et d'interopérabilité des équipements, et moins de cuivre utilisé pour les câbles. Un bâtiment de bureaux de 23 000 m2 équipé de ce PoE est en construction avec Nexity à Saint-Ouen près de Paris, « une première en France » d'après la filiale du groupe Bouygues. Côté matériaux, le béton a beaucoup d'avantages (bon marché, efficace) mais son impact carbone est considérable.

Lire aussi : Logistique : le digital réorganise les flux

Les entreprises du BTP réduisent la part du clinker (constituant du ciment) et fabriquent du béton mousse, doté d'une masse plus faible grâce aux bulles d'air qu'il contient, et donc plus léger. Parallèlement, la construction en bois progresse : « c'est une autre culture, plus dans l'assemblage que la fabrication, et qui a un impact plus faible en termes de nuisances (bruit, transport) » précise Julien Bourcerie. C'est aussi une manière d'attirer les jeunes talents qui apprécient de travailler sur ce matériau plus écologique. Modulable, intelligent, personnalisé et moins polluant, comme les Bepos, bâtiments à énergie positive : le bâtiment de demain sera bien différent des immeubles haussmanniens ou des barres des années 60. Et il sera peut-être même fabriqué plus collectivement, comme le prouve l'association Construct Lab dans laquelle cohabitent les concurrents historiques du BTP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :