Covid-19 : une imprimerie toulonnaise fabrique des écrans de protection en plexiglas

 |   |  409  mots
(Crédits : DR)
En quelques semaines, cet imprimeur d'objets publicitaires a totalement changé son marché. Pour contribuer à la protection de la population, en cette période de crise liée à la pandémie de Covid-19, Dullac produit à présent des écrans de protection en plexiglas également appelés hygiaphones, ainsi que des marquages sol de distanciation. Commerçants, administrations, taxis... la demande explose.

Ils fleurissent un peu partout et lors de nos rares sorties, en cette période de confinement, nous avons tous eu l'occasion de les voir. Supermarchés, pharmacies, tabac, alimentation, boulangeries, administrations....Tous s'équipent à présent de ces écrans de protection en plexiglas, également appelés hygiaphones mobiles, vitres de protection coronavirus, hygiaphones en plexiglass, pare-postillons... Le terme exact n'est pas encore défini, mais une chose est certaine, ils vont faire partie de notre quotidien pour se protéger et protéger les autres du Covid-19 et d'autres virus.

C'est pourquoi, face à l'urgence sanitaire, l'entreprise toulousaine Dullac n'a pas hésité à revoir sa production. En quelques semaines, cette PME varoise de 20 personnes spécialisée en Impression textile et objet publicitaire s'est mise à produire quasi exclusivement des protections plexiglas mobiles pour commerçants, pharmacies et boulangeries.  Du petit commerçant qui commande une pièce au grand groupe qui lui confie l'expédition en direct dans toutes ses agences, son carnet de commandes explose. Pour tenir ses promesses, une expédition de la commande dans les 24 heures ou 48 heures avec une livraison J +1 avant 13 heures, l'entreprise est désormais ouverte 7/7 jours.

Des protections plexiglas anti-postillons livrées dans toute la France

Les commandes pour ses protections anti-postillons arrivent à présent de toute la France, et depuis peu d'Espagne, de Belgique et de Suisse. Le bureau d'étude travaille sur toutes les demandes selon les besoins spécifiques de chacun. Il produit aussi des protections de séparation pour taxi ou pour utilitaire. Sa gamme pour stopper les micro postillons évolue selon les spécificités des métiers. L'entreprise varoise change les espacements des trous, notamment pour les transmissions des objets et du terminal pour la carte bleue. L'option passe-document s'adapte ainsi aux besoins des commerces et des administrations.

Des marquages sol de distanciation Covid-19

En complément à ces protections en plexiglas pour faire barrière au coronavirus, Dullac s'est lancé aussi dans le Marquage sol de distanciation. Ce marquage sol Covid-19 permet aux usagers de visualiser la distance de sécurité à respecter dans les files d'attente.

Tout est produit sur place, dans son atelier de 1000 m2 de La Garde, près de Toulon, habituellement dédié à l'impression de panneaux textiles promotionnels et d'étiquettes publicitaires. Un bel exemple de reconversion, comme il en existe aujourd'hui des milliers à travers l'Hexagone. La preuve que les PME françaises savent faire preuve d'imagination et s'adapter rapidement face à l'urgence sanitaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2020 à 15:00 :
Bonjour
Je me permets de vous signaler une erreur dans votre article
En effet DULLAC n'est pas une entreprise TOULOUSAINE, mais bel et bien TOULONNAISE !
Merci de rectifier ,
Amicalement
Julien (service marketing Dullac 83)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :