Fin du thermique en 2035 : qu’en sera-t-il des voitures d’occasion ?

Le Parlement européen a voté, le 8 juin dernier pour interdire la vente de voitures neuves à moteur thermique dans l’Union européenne à partir de 2035. Les véhicules d’occasion pourront continuer de rouler dans les endroits autorisés. C’est une décision historique pour l'avenir de la planète.
(Crédits : DR)

Avec le vote du 8 juin mettant fin à la vente de voitures non zéro émissions en 2035, on assiste à grand pas vers la neutralité climat. Mais cela n'a pas été sans heurts au Parlement européen. Cette décision a fait l'objet de nombreux débats préalables, et de nombreux pays, avec la France en tête, avaient fait part de leur désaccord sur les modalités de mise en place.

Quels seront les véhicules qui pourront être mis en circulation en 2035

En 2035, seuls les véhicules qui n'émettent pas de CO2 à l'usage pourront être mis en circulation : ce sont principalement les véhicules 100 % électriques, et aussi les véhicules à hydrogène.

Voici les infos à retenir  pour avoir plus de détails sur tous les véhicules considérés comme polluants et émettant du C02 lorsqu'ils roulent.

Une voiture hybride rechargeable émet du CO2, et même plus qu'une voiture à essence si on ne la recharge pas régulièrement, à cause du poids de sa batterie.

Les anciennes voitures thermiques pourront continuer à circuler, et pourront continuer de changer de main sur le marché de l'occasion du véhicule thermique. En partant du fait qu'une voiture dure 15 ans en moyenne, on devrait voir circuler des véhicules thermiques jusqu'en 2050 au moins, aux endroits autorisés.

Voitures : une part importante dans le budget des ménages

Les Français les moins fortunés continueront-ils, dans ce cas, à acheter des voitures d'occasion ? Luc Chatel, le président de la Plateforme automobile française a estimé sur BFM que tous les Français ne seraient pas en mesure d'aquérir de l'électrique en raison de son coût (deux fois plus cher que les voitures thermiques). Au fur et à mesure que l'on approche de 2035, la valeur des véhicules à moteur thermique pourrait aussi connaître une décote.

Alors que les véhicules occupent une part de plus en plus importante dans le budget des ménages, mieux vaut anticiper pour être le mieux couvert possible en cas de coup dur. Une assurance complémentaire auto comme Roole prend en charge les frais non couverts par l'assurance principale en cas de vol, accident, panne, crevaison.

De plus en plus de zones interdites aux véhicules thermiques

Pour les personnes roulant en véhicule polluant, il va devenir de plus en plus compliqué de circuler n'importe où, car de plus en plus de zones à faibles émissions (ZFE) vont leur être interdites.

Ce sera valable pour tous les diesels (vignette Crit'Air 2 comprises) à Paris dès 2024, à Lyon en 2026, et à Strasbourg en 2028, par exemple.

Au total, près de 45 agglomérations devront avoir mis en place une ZFE-m d'ici le 31 décembre 2024.

Par ailleurs, dès l'année prochaine, les véhicules avec des vignettes Crit'Air 3 (essence de 1997 à 2005 et diesel de 2006 à 2010) ne seront plus autorisés dans la ZFE du grand Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.