La location de bateau, un loisir accessible et attractif toute l'année

 |   |  838  mots
(Crédits : DR)
Avec la location de bateau et grâce à la démocratisation de la plaisance, on peut de nos jours naviguer aussi bien en été qu'en hiver. Faisons le point sur un marché en pleine expansion : la location de bateau sur Internet.

La location de bateau ou les vacances à la carte

La France est une référence internationale en matière de nautisme. Lors des premières Assises nationales Nautisme & Plaisance qui se déroulaient à la Rochelle en mai 2018, un bilan sur l'activité du nautisme en France fut établi. Il y a plus de 200 bateaux-école et plus de 1000 écoles de voile. La pratique nautique en France, c'est également 4 millions de plaisanciers réguliers et 9 millions de plaisanciers occasionnels. Ces 9 millions de personnes sont donc des clients potentiels (ou déjà existants) de la location de bateau. C'est un marché en pleine expansion.

Malgré tout, force est de constater que la plaisance reste un secteur morcelé qui a une très grande diversité. Il faudrait, idéalement, parvenir à transformer cette diversité en force et travailler à ce que les activités nautiques ne soient pas repliées sur elles-mêmes, mais plutôt qu'elles se réunissent. Peut-on fédérer les surfeurs en vacances, les pêcheurs, les amateurs de yacht, les plongeurs, les coureurs au large et les kayakistes ?

Il est à espérer en tout cas que tous ces acteurs du nautisme ont en tête le développement durable. Ce dernier doit permettre à chaque activité de converger vers un but commun, celui de préserver la mer et les côtes littorales. Karine Claireaux, présidente du Conseil national de la mer et des littoraux, affirmait qu'il fallait mettre en place une "stratégie nationale mer et littoral qui a pour ambition d'accompagner la plaisance dans son développement".

La plaisance 2.0 et le développement des plateformes de nautisme

Internet a t-il changé le nautisme ? Il semblerait que oui. La plaisance 2.0 est basée de nos jours sur la complémentarité : il y a une présence des propriétaires particuliers et professionnels sur les plateformes de nautisme. Par ailleurs, la plaisance 2.0 fait naître des vocations maritimes, notamment chez les locataires qui, ayant loué un skipper, décident après une expérience positive, de passer le permis bateau et de devenir propriétaire de leur bateau.

Cependant, la location a le vent en poupe. En effet, rappelons qu'un bateau coûte en entretien l'équivalent de 10% par an de son prix d'achat ! Il faut également compter dans la facture les frais d'assurance. Ceux-ci peuvent monter très vite car ils couvrent en général le vol, les dommages et parfois les frais médicaux et le rapatriement en cas de voyage hors des eaux françaises. De surcroît, des études montrent qu'un bateau de plaisance sort en mer en moyenne une dizaine de jours dans l'année seulement.

C'est pour cela que le marché de la location se porte très bien. Il existe plusieurs plateformes qui proposent de la location de plusieurs milliers de bateaux à travers le monde. Les clients sont des particuliers en vacances mais aussi beaucoup de professionnels. Les sites regorgent de photos les plus idylliques les unes que les autres. On peut y louer un catamaran, un voilier, un bateau à moteur ou encore un semi-rigide. Si vous n'avez pas le permis, vous pouvez facilement louer avec un skipper.

Sur Internet, vous pouvez aussi, si vous êtes propriétaire d'un bateau, payer pour que quelqu'un s'occupe de l'entretien et de la gestion de votre bateau, grâce à un service de conciergerie nautique.

Enfin, vous pouvez louer votre bateau à des particuliers ou des professionnels, afin d'amortir le coût élevé de votre bien. Et pourquoi pas transformer cette passion, parfois si solitaire, en passion partagée et trouver un compagnon de navigation sur Internet ? Il existe aussi des applications qui permettent à des plaisanciers de partager des informations sur des parcours de navigation ou bien des zones en particulier. Bref, nommez ce que vous souhaitez, Internet vous le propose !

L'attractivité fluviale, un essor pour le nautisme

Le tourisme fluvial s'est beaucoup développé dans les années 70 mais a toujours été considéré comme un tourisme de niche. Il y a désormais un engouement pour le nautisme fluvial et une offre plus abondante. La location d'une pénichette est aussi rapide et efficace que celle d'un catamaran. Il semblerait que les étrangers soient de grands friands de nos rivières et fleuves. Ils représentent plus de 50 % des personnes naviguant en tourisme fluvial en France.

Dans ce domaine, la France dispose de nombreux atouts. Elle contient le premier réseau navigable d'Europe, qui constitue environ 18 000 km de voies d'eau. Plus de 700 ports et haltes fluviales garnissent les cinq principaux fleuves, avec des accès à des sites naturels ou culturels.

Internet a véritablement transformé le secteur du nautisme et a développé beaucoup d'opportunités dans le domaine. En quelques clics, les plaisanciers saisonniers réservent un bateau ou encore une péniche sur une plateforme. Il y a une grande offre et un choix de produits variés pour des destinations aussi locales (Côte d'Azur, Bretagne, Nouvelle-Aquitaine) qu'exotiques avec les Seychelles, les Bahamas et les Îles Vierges Britanniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :