La pandémie risque d'anéantir les avancées des femmes

 |  | 963 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Le Women's Forum, dévoile, à l'occasion de son Forum mondial, les 17-18-19 novembre 2020, un baromètre inédit, né sous l’impulsion de Axa, Bnp Paribas et Publicis. Les résultats confirment que les femmes sont davantage frappées par la crise économique et sanitaire. En outre, certains clichés ont la vie dure, rendant plus difficile l'évolution des mentalités et des structures. Au point que le Women's Forum appelle les pays du G7 à agir d'urgence. D'autant que le baromètre montre que 91% des répondants sont convaincus que la réduction des inégalités doit être une priorité.

Agir - et vite - en faveur des femmes ! Selon le Baromètre du Women's Forum for the Economy & Society, filiale de Publicis Groupe, la pandémie risque en effet d'anéantir les avancées - relatives - en matière d'égalité pour les femmes. Car pour ce qui est du coût Covid, les femmes paient le prix fort, et ce, aussi bien au point de vue professionnel, en étant plus souvent dans des postes exposés, que dans le domaine familial : elles sont ainsi nombreuses à être dans un rôle d'aidant auprès de personnes vulnérables (46% contre 40% d'hommes), et enfin, au niveau psychologique.

Selon les résultats de l'enquête réalisée du 17 au 31 août 2020 par Ipsos pour le Women's Forum, auprès d'un échantillon représentatif de 3500 ressortissants des pays du G7, les femmes, compte tenu de leurs tâches professionnelles mais aussi familiales, sont davantage sujettes au burn-out (59% contre 46% pour les hommes). Elles sont également plus inquiètes pour l'avenir (73% contre 63%). Et « qu'en sera-t-il dans six mois, se demande le Women's Forum, lorsque la deuxième vague de l'épidémie aura fait de nouveaux ravages ? ». Déjà, selon des données américaines, épuisées par les contraintes, quatre fois plus de femmes que d'hommes sont sorties du marché de l'emploi en septembre 2020. Les femmes vont-elles être condamnées à retourner à des rôles traditionnels - et en conséquence, à dépendre des hommes ?

« Le baromètre du Women's Forum est un catalyste, un miroir de notre société. La perception des femmes et des hommes autour des sujets de santé, climat, business et stratégie nous permettra d'orienter les actions pour construire une société plus juste et durable », déclare ainsi Ulrike Decoene, directrice de la communication, marque et RSE du Groupe AXA

Carrière ou maternité

Le risque est bien là, d'autant que les stéréotypes ont la vie dure. Ne voit-on pas en effet que pour 73% des ressortissants des pays du G7, « les femmes sont, en règle générale, plus intuitives que les hommes » ? Pis, « les croyances dans les rôles sociaux traditionnels des femmes sont toujours extrêmement fortes, une majorité ayant intériorisé  que le rôle de mère prime toujours » ... De fait, 70% considèrent « qu'il est plus difficile pour une femme que pour un homme d'avoir une belle carrière car elle doit accepter de sacrifier en partie sa vie de famille ». « La force des stéréotypes est d'autant plus frappante qu'on les retrouve à des niveaux élevés dans tous les pays, partagés aussi bien par les hommes que par les femmes, par les jeunes que par les seniors », s'alarme le commentaire.

Les femmes, qui ont elles-mêmes intégré ces stéréotypes, agissent contre leurs intérêts. Ainsi, souligne le commentaire du baromètre, « de nombreuses femmes se laissent écarter des professions les plus rémunératrices en s'auto-persuadant qu'il s'agit d'un choix de leur part ». Et ce, d'autant que ces clichés sont renforcés au quotidien, puisque 32% des femmes ont entendu au cours de leur parcours scolaire qu'elles n'avaient pas l'esprit scientifique (contre 23% des hommes). De même, 46% des femmes déclarent ne pas avoir cherché à avoir de nouvelles responsabilités professionnelles de peur de ne pas avoir assez de temps pour tout faire, contre 32% des hommes et enfin, 43% estiment qu'elles n'ont pas la capacité d'assumer un poste à responsabilité, contre 35% d'hommes.

Mécanique insidieuse

Pour le Women's Forum, il est, face à cette « mécanique insidieuse », urgent d'agir. Car si les femmes, déjà marginalisées, le sont encore plus par l'impact de la pandémie sur l'emploi et la vie familiale, comment vont-elles s'en sortir ? Comment vont-elles intégrer les secteurs économiques porteurs comme la technologie ? Et surtout, comment peut-on imaginer un retour de la croissance si la moitié de l'humanité est laissée pour compte ? Chiara Corazza, directrice générale du Women's Forum, qui a remis, le 5 février dernier, un rapport : « les femmes au cœur de l'économie », au gouvernement français, assorti de 27 recommandations en vue d'attirer et retenir les femmes dans les STEM, lance maintenant un appel aux leaders du G7, pour qu'ils prennent d'urgence des mesures et fassent aux femmes la place qu'elles méritent, s'ils veulent réellement instaurer une croissance inclusive et durable. D'autant que les citoyens les réclament ! Ainsi, 77% des répondants hommes/ femmes considèrent en effet qu'un meilleur accès aux métiers STEM aurait un impact positif sur l'ensemble de la société.

« L'intelligence artificielle fait partie des leviers que nous devons actionner pour plus d'égalité entre les femmes et les hommes. Non seulement il est important de s'assurer que les algorithmes d'IA ne propagent pas les biais qui existent dans notre environnement social et économique mais nous devons aller au-delà et mettre en place des actions concrètes pour que l'IA soit une opportunité en faveur d'une plus forte inclusion dans nos sociétés. C'est la raison pour laquelle BNP Paribas a décidé de rejoindre le « Call to action » initié par le Women's Forum, afin de poursuivre ses initiatives en faveur d'une IA inclusive », relève pour sa part Rim Tehraoui, Chief Data Officer de BNP Paribas.

D'ailleurs, malgré les stéréotypes, les ressortissants des pays du G7 sont convaincus (à 91%) qu'il faut agir, face aux inégalités persistantes, dont ils sont conscients. Autant dire, comme le fait le Women's Forum, qu'il est plus que jamais « nécessaire que les pouvoirs publics et les entreprises agissent de concert pour neutraliser l'ensemble de ces inégalités » ... rendez vous en ligne pour l'édition virtuelle du Global Meeting sur www.womens-forum.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :