Lettre ouverte du Women's Forum aux leaders du G7 : les femmes, l'atout majeur de la relance

 |  | 1222 mots
Lecture 6 min.
Osons, partageons, engageons-nous !, Chiara Corazza, directrice Générale du Women's Forum for the Economy & Society
"Osons, partageons, engageons-nous !", Chiara Corazza, directrice Générale du Women's Forum for the Economy & Society (Crédits : Women’s Forum/Sipa Press)
Parce qu’il est urgent d’agir aujourd’hui pour demain, parce que l’égalité entre les femmes et les hommes est à nouveau en danger en cette période de crise planétaire, Chiara Corazza, directrice Générale du Women's Forum for the Economy & Society, interpelle les leaders du G7. Pour que la relance et la croissance mondiale ne se réalisent pas sans la moitié de la population.

Mesdames, Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement des Pays du G7, en ce temps si plein de défis, permettez-nous de vous alerter !

Si dans le monde les femmes avaient une place égale à celle des hommes, on créerait 240 millions d'emplois et on ajouterait 28 000 milliards de dollars (+26%) au PIB mondial [1].

Si les 224 millions de femmes entrepreneures [2] avaient accès à plus de l'1% actuel des appels d'offre publics et privés, de combien l'économie mondiale pourrait elle en tirer avantage ?

Si les femmes représentaient plus que le 24% actuel des professionnels dans les STEM [3] et plus que le 11% actuel des professionnels du secteur de la cybersécurité[4], elles seraient davantage présentes dans les métiers du futur et participeraient pleinement à la transformation du monde en cours.

Si les femmes étaient plus que le 22% actuel des concepteurs d'algorithmes[5], l'Intelligence Artificielle serait plus éthique et plus inclusive.

Si les femmes étaient plus que le 6% actuel des ministres de l'environnement, les 25 maires sur 300 des plus grandes villes mondiales [6] et le 25% des professionnels dans les domaines des énergies renouvelables [7], nos sociétés pourraient mieux gagner la bataille contre le changement climatique.

Si les femmes n'étaient pas payées en moyenne un tiers moins que les hommes, elles seraient reconnues à juste titre pour leur apport à la création de valeur pour tous.

Si les femmes constituaient plus que le 24,6% actuel de l'ensemble des parlementaires [8], le 20,7% actuel des ministres des gouvernements [9], à l'égalité de droit correspondrait véritablement l'égalité de fait.

Si l'on veut relancer la croissance mondiale, améliorer les performances, développer la créativité, l'innovation et l'attractivité, il est plus que jamais impératif que les femmes jouent tout leur rôle, le même que les hommes, au cœur de la Relance.

Vous le savez, la pandémie ne fait qu'accroître les disparités entre femmes et hommes. Les femmes, nombreuses dans la santé, dans les services et dans les emplois à risque, sont les plus impactées par cette crise.

Alors, oui, il est urgent d'agir.

Notre Appel à l'Action vous incite à vous engager sur sept thématiques clés dans lesquelles le leadership au féminin est essentiel pour une croissance durable : l'Entrepreneuriat, les Métiers du futur, la Tech4Good, l'Equilibre de temps de vie, la Gouvernance, le Climat, la Santé.

En tant que Leaders des pays du G7, vous avez la responsabilité collective de valoriser les fonctions des femmes et de donner l'exemple pour créer une société plus inclusive. Non seulement pour la Relance économique, mais aussi pour assurer dignité et justice pour tous.

Aussi, les femmes doivent avoir les mêmes opportunités, les mêmes atouts, les mêmes expertises que les hommes afin d'apporter leur contribution pour transformer le monde et de relever les défis actuels.

Oui, l'accès au capital et aux financements publics et privés, nationaux et internationaux, est un levier pour les femmes entrepreneures. Nous recommandons que la donnée « genre » soit prise en compte pour tous les marchés publics et que la vision des femmes soit intégrée dans toutes les consultations visant à définir les appels d'offre.

Oui, il faut attirer et retenir les jeunes filles dans les filières STEM tout au long de leur vie, de l'école jusqu'aux conseils d'administration. C'est la condition sine qua non pour qu'elles soient au cœur de la transformation du monde d'aujourd'hui.

Oui, il faut renforcer la place des femmes dans la Tech afin que les applications et les outils basés sur l'Intelligence Artificielle aient un impact social et économique positif pour tous. Dans cet esprit, il faut que vous, en tant que Leaders des pays du G7, valorisiez et récompensiez, y compris avec des avantages financiers, les entreprises vertueuses qui œuvrent pour une intelligence artificielle sans biais.

Oui, les femmes doivent jouer un rôle déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il est crucial de renforcer une perspective de genre dans les politiques environnementales, à la lumière des leçons tirées de la crise de la COVID-19. En ce sens, une stratégie concertée qui inclurait la création d'un Fonds international Femmes et Climat dynamiserait les investissements durables et garantirait un accès égal aux ressources, aux technologies et aux capitaux essentiels.

Oui, l'égalité de rémunération entre femmes et hommes doit être réalisée rapidement. Là aussi, Chefs d'Etat et de Gouvernement du G7, vous vous devez d'être pionniers. Des indicateurs de mixité doivent être développés et publiés dans les rapports annuels de toutes les organisations, publiques et privées. Par exemple, l'index d'égalité salariale femmes-hommes, dont la France est un modèle dans le privé, doit également être pleinement transposé dans la fonction publique.

Oui, il faut adopter des mesures ambitieuses pour garantir un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour tous. Ainsi, un congé paternité obligatoire, intégralement payé, d'au moins deux semaines, serait un signal fort de l'engagement des Gouvernements au niveau du G7 et au-delà. Nous nous réjouissons de la récente initiative du Président Emmanuel Macron de porter la durée du congé paternité à 28 jours, dont sept obligatoires. De surcroît, nous préconisons également de prévoir deux jours dans la période juste avant l'accouchement pour un meilleur partage de la charge familiale.

Oui, il est primordial d'intégrer les spécificités des femmes dans la santé. À la lumière de la pandémie, il est impératif de concevoir un nouveau système de santé qui associe totalement la composante féminine. Cela permettrait une allocation équitable des ressources financières à l'échelle mondiale et créerait un environnement où les femmes aient un accès égal tout au long de leur vie aux services de soins, y compris pour le « bien-être mental ».

Oui, pour tout cela, il est temps d'assurer une représentation égale dans toutes les instances de gouvernance, à commencer par les parlements et les gouvernements nationaux. Nous vous incitons ainsi, vous les décideurs publics, à agir conjointement avec les acteurs du privé pour arriver à un parfait équilibre en matière de participation des femmes et des hommes dans la gouvernance d'ici 2030. La France par exemple, avec 45% de femmes dans les conseils d'administration [9], a démontré l'efficacité des quotas et est devenue championne du monde en la matière.

Nous sommes convaincus qu'ensemble, les femmes et les hommes, nous pouvons construire le monde plus inclusif et plus juste dont l'humanité a besoin, en cette période si inédite. C'est maintenant qu'il faut agir, et vite.

Osons, partageons, engageons-nous !

..................................................................................................................................

[1] McKinsey Global Institute (2015). The power of parity: How advancing women's equality can add $12 trillion to global growth.

[2] Women's Forum for the Economy & Society, Daring Circle Women4Business (2019), Unmasking the value of women's economic empowerment in supply chains.

[3] World Economic Forum (2016), The Industry Gender Gap: Women and Work in the Fourth Industrial Revolution.

[4] Forbes (2018), Cybersécurité et Numérique : Où sont les femmes ?

[5] World Economic Forum (2018), Assessing Gender Gaps in Artificial Intelligence.

[6] City Mayors Statistics (2017), Largest cities in the world and their mayors.

[7] International Labour Organisation (2018), World Employment and Social Outlook 2018 - Greening with jobs.

[8] World Bank (2019), statistics.

[9] UN Women (2019), Facts and figures: Leadership and political participation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2020 à 10:43 :
Je ne sais pas si systématiquement sauter sur le buzz de l’actualité du moment est franchement productif pour l'instrumentaliser au nom de l'opinion que l'on défend de manichéen à obsolète.

Ce n'est pas lié qu'à vous mais à tous les dirigeants de toutes sortes exposant cruellement un manque d'arguments alors que normalement des arguments pour défendre toutes les femmes il y en a pléthore !

Prenez bien plus de recul.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :