Safran sera au rendez-vous de l'avion décarboné

 |  | 660 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Thomas Laisné / Safran)
TRIBUNE par Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran

La filière aéronautique mondiale, dont Safran est un des grands acteurs, s'est engagée à diviser par deux entre 2005 et 2050 les émissions de CO2 dont elle est à l'origine. Compte tenu de la croissance prévisible du trafic aérien - qui reste significative sur le long terme, en dépit du choc conjoncturel lié à la pandémie - cet objectif suppose que d'ici 30 ans, la flotte mondiale soit 90 % plus efficace qu'en 2005 en matière d'émissions de CO2.

L'aéronautique est à un tournant de son histoire. Le secteur est confronté à des interrogations légitimes venant de la société civile, auxquelles nous nous efforçons de répondre en tant qu'industriels, convaincus de l'utilité sociale et économique de l'aviation - à la fois trait d'union entre les êtres humains, fenêtre ouverte sur le monde et accélérateur d'échanges économiques. Dans une grande majorité des cas, l'aviation ne peut être remplacée par un autre moyen de transport. Il ne s'agit donc pas de choisir entre des façons de voyager polluantes et d'autres non-polluantes, mais entre la possibilité de voyager loin et l'obligation de rester chez soi. Safran est pleinement impliqué dans la décarbonation du transport aérien, dont le principe se trouve au cœur de notre raison d'être : « Safran contribue durablement à un monde plus sûr, où le transport aérien devient toujours plus respectueux de l'environnement, plus confortable et plus accessible ». Notre mission est de développer des produits innovants qui permettront au plus grand nombre de continuer à voyager librement dans le monde, sans mettre en péril ses équilibres écologiques.

Est-ce réaliste d'envisager que le transport aérien parvienne à réaliser une progression aussi spectaculaire d'ici à 2050 ? Chez Safran, nous sommes convaincus que c'est possible, à condition d'agir sur l'ensemble des paramètres et d'amplifier dès aujourd'hui tous les efforts entrepris par notre écosystème. Cela passera par la mise au point de nouvelles technologies (qui contribueront à hauteur de 40 % à l'effort global), par l'optimisation des opérations aériennes (10 %), et par l'introduction massive de carburants alternatifs à faibles ou zéro émissions (50 %). L'avion électrique ou hybride - solution pertinente pour répondre à l'évolution des besoins de mobilité aérienne - fait partie des leviers à activer, mais ne résoudra pas à lui seul le problème du carbone. La solution au défi climatique sera une combinaison de mesures complémentaires.

C'est dans cette perspective que nous avons formalisé une stratégie de recherche et d'innovation ouvrant la voie à une aviation bas carbone dès l'horizon 2035. Cette étape est nécessaire pour arriver à l'objectif de « zéro émission nette » en 2050, dont l'atteinte dépendra en grande partie du calendrier d'incorporation des carburants alternatifs. D'ores et déjà, 75 % de nos investissements en R&T visent à réduire notre empreinte environnementale - essentiellement les émissions de carbone de nos produits. À cet effort massif vient s'ajouter notre engagement global lié aux cycles de conception et aux émissions de notre entreprise.

Tout autant que la sécurité des vols, le changement climatique représente une priorité absolue pour notre Groupe, qui y voit un défi majeur et systémique. Y répondre supposera de proposer à nos clients des solutions innovantes - souvent en rupture, mais toujours compétitives.

La transformation effective de l'aéronautique exige de la co-innovation, des interactions accrues entre l'ensemble des acteurs de l'industrie, et le soutien fort des pouvoirs publics aux niveaux français et européen, notamment pour accélérer le développement des filières des carburants alternatifs.

Notre Groupe n'est qu'un des acteurs de ce mouvement. Cependant, par son positionnement large sur une grande part des systèmes de l'avion, et en particulier sur la chaine énergétique, Safran est au cœur du volet technologique de l'équation. Et nous entendons jouer un rôle majeur dans la nécessaire transition engagée. Fidèle à notre mission d'entreprise citoyenne, nous honorerons notre part du contrat écologique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :