Vatel ambitionne d’ouvrir de nouvelles écoles en Afrique

En dépit de la pandémie de Covid-19, le groupe lyonnais, spécialisé dans l’enseignement hôtelier, entend poursuivre son développement à l’international, en ciblant notamment le continent africain. Pour ce faire, il a intégré la première promotion de l’Accélérateur Afrique de Bpifrance.

3 mn

Ecole Vatel à Madagascar
Ecole Vatel à Madagascar (Crédits : DR)

« L'Afrique est le continent le plus jeune au monde, dont les besoins potentiels en matière de formation sont élevés. D'autant que de nombreux pays misent sur le tourisme pour leur développement économique, à l'image du Rwanda, où nous avons déjà une école », affirme Aline Renard-Wang, directrice du développement international de Vatel, fondé et dirigé par Alain Sebban. Déjà présent en Afrique, avec 10 écoles dans sept pays (deux au Maroc, deux à Madagascar, deux à l'Île Maurice et les autres en Tunisie, au Sénégal, en République Démocratique du Congo et au Rwanda), il vise de nouvelles implantations dans un avenir proche.

Des actions de formation pour conquérir des marchés

C'est dans cette optique que Vatel a rejoint, en février dernier, l'Accélérateur Afrique de Bpifrance, qui regroupe 25 entreprises pour sa première promotion. « Nous avons l'habitude de travailler avec Business France et les réseaux diplomatiques français à l'étranger, mais c'est la première fois que nous participons à un programme spécifique de Bpifrance. Il nous a semblé intéressant et structurant, tant dans son programme que dans sa durée, de douze mois », souligne Aline Renard-Wang. Pour l'heure, les actions se mettent progressivement en place : un premier séminaire général sur le continent a eu lieu et une sélection de pays à cibler est actuellement en cours avec les experts et consultants du programme d'accompagnement sur le continent africain. En juin prochain, un premier voyage d'affaires aura lieu à Abidjan, en Côte d'Ivoire, avec l'ensemble des entreprises participantes.

Cette destination a été choisie compte tenu du poids du pays en Afrique de l'Ouest et de la forte présence de groupes français sur place. Mais, poursuit Aline Renard-Wang, « nous sommes très ouverts et nos futures implantations dépendront de plusieurs critères, dont la démographie et le poids du tourisme, mais aussi de l'aspect humain et relationnel avec nos potentiels partenaires locaux ». De fait, les implantations du groupe à l'étranger sont fondées sur un modèle de franchise, qui implique un partenariat avec un acteur local. À Madagascar, par exemple, une première école comprenant une spécialité en éco-tourisme a ouvert, en 2014, avec un entrepreneur local qui avait fait ses études en France et souhaitait revenir dans son pays d'origine. Et dans ce projet, le relationnel a été un gage de succès : ce campus fonctionne à plein régime, avec près de 200 étudiants en formation.

Une présence internationale sur quatre continents

Outre l'Afrique, Vatel souhaite également poursuivre son développement en Europe mais aussi en Asie, cette dernière destination constituant une zone privilégiée, en raison de son poids démographique et de son ouverture au tourisme, comme c'est le cas de la Chine, notamment. Aujourd'hui, dans le monde, le groupe, qui fête ses 40 ans d'existence cette année, forme 9000 étudiants, dont les deux tiers sont à l'étranger. Il compte ainsi 54 écoles réparties dans 32 pays sur quatre continents (seule l'Océanie manque à l'appel). Et dans un avenir proche, d'autres campus seront amenés à voir le jour, notamment deux au Vietnam d'ici un à deux ans, alors que Vatel y a débuté il y a 10 ans et y anime déjà deux écoles. Avec autant d'expérience à l'international, nul doute que l'une des meilleures écoles hôtelières du monde parviendra à s'étendre davantage en Afrique et ailleurs.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.