Mutuelles de santé : à garanties similaires, les seniors paient un tarif trois fois plus élevé

 |  | 357 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : AdobeStock)
Même si les Français plébiscitent les complémentaires santé, force est de constater que les assureurs ne leur font pas de cadeau. Quel que soit le niveau de garantie choisi, la cotisation n'est pas calculée en fonction de l'état de santé des assurés, mais selon leur âge.

Le tarif de la cotisation moyenne augmente régulièrement avec l'âge

Toutes garanties de mutuelles confondues, le prix payé par un adulte est plus élevé que celui d'un jeune majeur. Et il explose dans le cas d'un senior, même si ce dernier est en parfaite santé. L'étude menée par lecomparateurassurance indique que la cotisation moyenne avoisine les 38 € pour les jeunes adultes de moins de 30 ans, contre plus de 122 € pour les 66-75 ans.

Que la garantie soit classique ou renforcée, le prix de la mutuelle triple pour les seniors

En regardant de plus près la variation des tarifs liés à l'âge selon le niveau de garantie, on s'aperçoit que la tendance est similaire. Le niveau standard de protection est facturé en moyenne 28.44 € aux 18-30 ans contre 56.53 € aux adultes de 41 à 54 ans. Quant aux seniors, ils sont invités à débourser l'importante somme de 89 €.

Le prix d'une protection intermédiaire ou d'une garantie premium évolue également en fonction de l'âge. Alors que les jeunes actifs dépensent en moyenne 58.99 € pour une couverture renforcée, les 41-54 ans doivent payer 117.78 €. Pour la même garantie, les complémentaires réservent aux personnes de 66 à 75 ans, quel que soit leur niveau de santé, un tarif qui monte au sommet : il est de 180.05 € !

Pour les mutuelles, le risque est lié à l'âge et non à la santé

Alors que 3 millions de Français n'ont pas les moyens de se payer une complémentaire santé, les assureurs calculent leurs prix de manière très pragmatique. Même doté d'une excellente constitution, un retraité paie nettement plus cher sa mutuelle qu'un jeune actif nécessitant un suivi médical important. Lecomparateurassurance l'affirme, "les consommateurs payent le poids de leur âge, non pas celui de leur santé".

Le niveau de santé n'est pas un critère entrant dans le calcul de la cotisation d'une mutuelle. Peu importe le type de protection, le tarif augmente inexorablement avec l'âge de l'assuré. Il est donc utile de comparer régulièrement les tarifs des assureurs, et de vérifier l'adéquation entre les protections offertes et les besoins individuels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :