SEO : 3 pistes pour les entreprises françaises qui souhaitent améliorer leur référencement naturel

 |   |  1107  mots
(Crédits : DR)
Le référencement naturel (SEO) évolue constamment et les premières positions reviennent aux entreprises qui auront les meilleures capacités à entrevoir l’avenir du search. Julien Ringard de l’agence Digimood a compilé 3 pistes à suivre de près par toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à leur positionnement sur Google

1. Le machine learning et l'IA

Google fait partie des sociétés qui possèdent un temps d'avance sur le sujet de l'Intelligence Artificielle (IA). Le rachat de DeepMind en 2014 est un fait marquant un tournant pour Google. L'un des cofondateurs, Mustafa Suleyman, vient de quitter ses fonction chez DeepMind pour intégrer Google à un poste clé où il pourra se consacrer aux « opportunités et effets des technologies d'IA appliquée ».

Pour conserver son avantage concurrentiel, Google exploite les avancées les plus prometteuses de l'IA et du machine learning pour les intégrer à son moteur de recherche.

En novembre nous avons pu voir arriver le « Neural matching » appliqué aux recherches locales (« Nov. 2019 Local Search Update »). Google a annoncé avoir développé une compréhension plus fine des intentions de recherche des internautes, pour que les résultats proposés correspondent mieux à l'activité des entreprises référencées localement sur le moteur. Les commerçants et les entreprises de service ont déjà pu constater que les requêtes géolocalisées avaient considérablement évolué ces dernières années et nul doute que cette tendance va se poursuivre à l'avenir.

Dans la même thématique, l'annonce de l'utilisation de BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers) dans le cadre du search, a certainement été une des annonces qui a le plus fait réagir la communauté SEO cette année. Ce changement a été annoncé comme un des plus grands progrès dans l'histoire du Search par Pandu Nayak, vice-président de Google en charge du moteur de recherche.

Ces deux évolutions récentes montrent un ancrage de plus en plus fort du machine learning et des méthodes basées sur l'IA dans les logiques SEO.

2. Un moteur de recherche orienté vers la découverte ?

Si Google lutte contre le spam et les tentatives de manipulation des résultats, le moteur de recherche évolue constamment pour optimiser les réponses qui sont fournies aux internautes et accompagner les nouvelles habitudes d'utilisation. Les pages de résultats s'enrichissent ainsi régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Certaines de ces modifications étant un pas de plus vers de nouveaux usages comme la recherche vocale par exemple.

Des évolutions qui contribuent également, côté éditeurs de sites, à la naissance de nouvelles portes d'entrée pour être visible sur Google. Notons par exemple le cas des « featured snippets » lancés en 2014. Il s'agit d'extraits de sites, qui ont été détectés par les algorithmes comme étant suffisamment pertinents par rapport à la requête de recherche pour être mis en avant devant ce qui était jusqu'alors le 1er résultat naturel.

La communauté SEO nomme ce type de résultat la « position 0 ». Selon une étude indépendante, plus de 40 % des réponses fournies par Google Home et Google Assistant sont issus de Featured Snippets et ses réponses étaient - en 2018 - pertinentes dans 97,4 % des cas.

La « position 0 » offre une opportunité aux éditeurs qui trouveront la capacité de présenter un contenu informatif enrichi et répondant aux critères d'éligibilité.

Entre autres modifications notables, on notera également en vrac : le snippet FAQ (Foire aux questions) qui peut augmenter de façon notable la visibilité d'une page, la suggestion de lieux via les fiches Google My Business, la mise en avant de contenus médias publiés par ces mêmes fiches sur certaines requêtes génériques lorsqu'elles sont tapées sur mobile ou bien encore, côté SEA, la possibilité de faire de la publicité shopping dans les encarts Google Images (« shoppable ads on Google Images »). Autant de nouvelles opportunités pour faire découvrir votre entreprise aux internautes.

3. Temps de téléchargement et mobile

100 % des sites « mobile-first » d'ici 2020 ? Si la compatibilité mobile est une réalité pour de nombreux sites, certains peinent encore à mettre en place une version adaptée aux mobiles... C'est d'autant plus préjudiciable que le trafic issu des smartphones représente la majorité des visites pour de nombreuses entreprises. Notre conseil si vous n'êtes pas encore « Mobile-friendly » : Il est encore temps de réagir en 2020 ! Vous gagnerez en visibilité sur les moteurs de recherche et vous améliorerez l'expérience offerte aux internautes qui se connectent avec un smartphone ou une tablette..

La mobilité des utilisateurs, l'utilisation massive du JavaScript, la nécessité d'une expérience utilisateur optimale et les impératifs techniques des « robots »... Des facteurs toujours plus nombreux et contraignants placent le temps de téléchargement comme un autre impératif majeur pour les éditeurs de sites. Ce critère impacte directement les pages de résultats, comme Google le rappelle : « Les pages considérées comme lentes peuvent être rétrogradées dans la recherche Google ». De quoi motiver les éditeurs à creuser des sujets comme le FCP (First Contentful Paint) et le FID (First Input Delay).

Ces deux indicateurs sont accessibles directement depuis la Google Search Console via le « Rapport sur la vitesse de vos pages » et également via l'outil « PageSpeed Insights ». Vous devriez d'urgence vérifier la rapidité de votre site et demander, le cas échéant, à vos équipes techniques de déployer les correctifs nécessaires.

Bonus. Mettre en place une veille permanente

La place nous a manqué pour vous parler des nombreuses autres évolutions à venir, mais nous serons ravis d'en discuter avec vous. D'ici là, quelle meilleure piste dans une activité qui taille la part belle au reverse engineering que de mettre en place une veille et de bons indicateurs clés de performance ?

Vous ne savez pas par quoi commencer ? Vous pouvez par exemple suivre le compte @searchliaison sur Twitter, qui est le compte officiel utilisé par Google pour communiquer sur les mises à jour en cours ou à venir. Vous pouvez également suivre le blog de l'agence SEO Digimood grâce à qui cet article a pu être publié. Pour ce qui est des indicateurs pertinents, vous pouvez entre autres utiliser des outils comme Google Search Console (pour les positions par exemple), Google Analytics (pour analyser votre trafic et vos conversions) ou Google My Business (pour créer une fiche locale pour votre entreprise).

---

Cet article a été réalisé avec l'avis d'un expert du référencement naturel : Julien Ringard, directeur SEO de l'agence Digimood - « Notre agence a su grandir avec ses clients et aujourd'hui nous sommes présents à Marseille, Paris, Montpellier et Annecy. Nous accompagnons des grands groupes et PME dans la mise en place de leur stratégie de référencement naturel et proposons de coupler ce levier avec des campagnes SEA et SMA lorsque cela s'y prête. »

Tel:04 91 65 62 63
E-mail: contact@digimood.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :