Vers l'usage croissant de matériaux durables et écologiques

 |   |  575  mots
(Crédits : DR)
La dégradation de la qualité de l’environnement est telle que la problématique du durable est plus que jamais d’actualité. Tous les secteurs dont celui de l’emballage et le packaging sont en effet concernés par ces problématiques environnementales. Chacun essaie d’améliorer ses process en commençant par le choix des matériaux utilisés devant être le plus écologiques et durables possible.

Les raisons d'adopter les emballages faits en matériaux durables et écologiques

Les consommateurs délaissant de plus en plus le plastique polluant et à usage unique au profit d'un emballage et packaging respectueux de l'environnement, les professionnels ont tout intérêt à en tenir compte. Pour ce faire, les entreprises spécialisées dans le packaging cherchent à mettre en place des solutions durables en évitant par exemple l'usage de produits dérivés du pétrole. Face à ces enjeux sanitaires et environnementaux, de plus en plus de sociétés migrent vers le marché du durable, en tant que productrices, mais aussi en tant que consommatrices.

Un secteur misant sur les matériaux durables ou éco-matériaux

L'emballage et le packaging

Le secteur de l'emballage et du packaging est l'un des premiers à s'être tourné vers des matériaux écologiques et durables pour sa production. Dorénavant, beaucoup de ses acteurs ne jurent plus que par les éco-matériaux, des solutions qui vont bien au-delà du simple recyclage de verres, de papiers ou de cartons. Une société spécialiste du packaging telle qu'Antalis mise par exemple sur une offre de produits éco-responsables en optant par exemple pour différentes gammes de papier recyclé notamment pour ses emballages ou encore pour des adhésifs à base de papier kraft ou kraft gommé  pour remplacer l'adhésif standard (PP ou PVC).
Le kraft d'emballage recyclé représente un autre exemple de mode de packaging employé par le groupe, à la fois respectueux de l'environnement et adapté à différents usages (emballage, intercalaire, bourrage ou calage)

A l'heure où de nombreux produits ne sont plus achetés en magasin mais commandés en ligne, le choix d'un packaging éco-responsable par les e-commerçants devient clairement une nécessité. Un besoin grandissant dont de plus en plus de professionnels du secteur de l'emballage tiennent compte, ces derniers proposant alors des solutions en faveur de l'environnement.

Des professionnels de plus en plus sensibilisés à leur empreinte écologique

Emballage, e-commerce, construction, restauration...ne sont que quelques exemples du vaste panel de professionnels aujourd'hui sensibilisés à leur empreinte écologique. Pour formaliser leur engagement auprès d'un monde plus vert, les entreprises évaluent leurs performances via la RSE. Cette dernière permet aux professionnels de connaître l'efficacité de leurs actions en matière de développement durable.

Là encore, EcoVadis, qui gère la première plateforme collaborative d'évaluation de la performance durable des fournisseurs, a décerné à Antalis la note de 76 sur 100, lui permettant d'accéder au niveau « platine », soit le meilleur niveau en matière de qualité des systèmes de gestion RSE. Cette distinction reconnaît la qualité de la politique RSE d'Antalis sur ses activités commerciales et ses actions de sensibilisation auprès de ses clients et partenaires entreprises depuis de nombreuses années.

Les professionnels mettent également à disposition de leurs consommateurs des indicateurs compréhensibles de tous pour attester de leur efficacité écologique. Pour reprendre l'exemple d'Antalis, spécialisée dans l'emballage, cette dernière a instauré un système clair de notation permettant d'évaluer facilement le niveau d'éco-responsabilité des papiers, intitulé le "Green Star System".

Ce type de label éco-responsable (ou "écolabel") se démocratise également dans les secteurs de l'alimentaire, du textile, du tourisme, de la high-tech...Une évolution encourageante également soutenue par l'émergence de nouveaux projets innovants en matière environnementale.

La production d'aujourd'hui pourrait-elle devenir la nouvelle ressource de demain ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :