Bandeau Women For Future

Anne Le Rolland crée une offre complète, et éthique

 |   |  350  mots
(Crédits : DR)
Chaque semaine La Tribune et son partenaire Bpifrance vous font découvrir une femme créatrice d'entreprise dans nos régions. Anne Le Rolland a fondé Acte international en 1995 afin de faciliter le commerce international tout en ayant une démarche éthique.

Après des études de commerce international, Anne le Rolland intègre une société de transit afin d'organiser les transports de produits en France. Huit ans plus tard, n'ayant pas les coudées franches pour développer de nouveaux services, elle décide de quitter son poste pour créer son entreprise.

Avec ACTE International, Anne Le Rolland ne se limite plus au métier de transitaire. Elle est devenue un prestataire de service en Global Supply Chain Management. Sa société suit les entreprises depuis la décision d'achat de produit à la livraison et complète ainsi l'offre logistique et douanière, tout en favorisant les démarches éthiques. « Notre valeur ajoutée est la mise en pratique. Nous sommes dans la réalité opérationnelle et nous sommes beaucoup sur le facteur humain. »

L'autre particularité d'ACTE International est de proposer des services d'audit social et environnemental sur l'entreprise, sur les produits distribués et sur les risques de corruption. Elle suggère aussi des circuits et transports alternatifs pour réduire les émissions de CO2. « Cette approche éthique est le sens que je voulais donner à mon activité professionnelle. C'est ce qui me donne l'énergie nécessaire pour continuer, au même titre que de former des jeunes et de faire évoluer mes collaborateurs ; l'année dernière nous avons créé le « Comité Jeune Direction ».

Pour fêter les 20 ans de son entreprise, Anne Le Rolland a développé une nouvelle stratégie d'ouverture de ses propres filiales à l'international. Elle a pour cela créé la Holding AD & Associés qu'elle préside, tandis que Diane Cammarano, salariée de la société depuis sa création, a pris la tête de ACTE International France. « Si je devais donner un conseil à de jeunes entrepreneurs, ce serait celui de s'associer afin de créer un binôme complémentaire qui partage les mêmes valeurs. » Depuis fin 2017, ACTE International se lance dans une nouvelle étape, celle de sa transformation digitale, financée à 50% par Bpifrance, qui avait déjà accompagné la création de sa filiale au Maroc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :