Bandeau Women For Future

Chantal Ledoux, créatrice de l'industrie 4.0

 |   |  367  mots
Chantal Ledoux, fondatrice de Boa Concept.
Chantal Ledoux, fondatrice de Boa Concept. (Crédits : DR)
Chaque semaine La Tribune et son partenaire Bpifrance vous font découvrir une femme dirigeante ou fondatrice d'entreprise dans nos régions. Avec Jean-Luc Rascle, Chantal Ledoux a créé l'entreprise innovante Boa Concept pour simplifier les systèmes de manutention des entrepôts grâce à l'intelligence artificielle. Sa manière de lier l'industrie et le numérique.

Chantal Ledoux se destinait à l'informatique industrielle. Elle a pour cela fait l'Ecole des Mines de Saint-Etienne. Aujourd'hui, elle se retrouve à la tête de Boa Concept, une entreprise innovante en pleine croissance, reconnue et primée, qui participe à la révolution industrielle 4.0. Avant cela, elle a notamment développé la partie informatique de Courbon, spécialiste de l'automatisme en usine. « C'était le début de la conversion vers le numérique. Ce furent 12 années passionnantes. » En 1990, elle fonde Logarithme en utilisant son expertise pour un autre domaine, celui de la gestion des stocks. « Avec trois associés, dont Jean-Luc Rascle avec qui j'ai ensuite fondé Boa Concept, nous avons créé un logiciel de pilotage des entrepôts. L'entreprise, devenue A-SIS, compte maintenant 250 salariés. Je suis très fière de cette réussite. » En 2012, elle fonde Boa Concept. Après le software, Chantal Ledoux s'intéresse au hardware, la manutention. « Nous avons identifié un besoin, celui de faciliter le déménagement des installations. Nous avons standardisé des éléments et pensé un système de pilotage intelligent. Nous sommes dans le domaine de l'interface des objets. » Conséquences, les systèmes de manutention sont plus simples à mettre en œuvre et plus flexibles. Ils permettent ainsi de pouvoir régulièrement répondre aux besoins de croissance, notamment des sociétés de e-commerce et d'évolution pour les prestataires logistiques. Ils peuvent aussi plus rapidement s'adapter aux besoins physiques des manutentionnaires.

Pour créer Boa Concept, les associés ont investi en fonds propres, contracté des emprunts bancaires, fait entré deux actionnaires, Rhône-Alpes Création et Rhône-Dauphiné Développement, touché 300 000€ en tant que lauréat du Concours National à la Création d'Entreprise Innovante et reçu une aide à la création d'entreprise de Bpifrance sous la forme d'avances remboursables. Leur entreprise au chiffre d'affaires de 7 à 8 millions d'euros, regroupe maintenant 45 salariés et un comité de direction. Côté stratégique, Chantal Ledoux continue à développer sa clientèle, en Europe dans un premier temps puis au Canada et aux Etats-Unis. Elle va aussi « ouvrir son offre au-delà de la partie manutention de rouleaux et de tapis transporteurs », pour continuer à inventer l'industrie 4.0.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :