Le coût de l'assainissement

 |   |  294  mots
L'année 2010 commence plutôt bien pour La Tribune. En janvier 2010, la diffusion totale du quotidien est en progression de 10,3% par rapport à celle de janvier 2009 (81.762 exemplaires).

Elle est toujours en hausse, de 5,9%, en février. L'audience du site latribune.fr décolle - le nombre de visiteurs uniques a bondi de 34% en janvier 2010 vs janvier 2009 (source Nielsen). Dans le même temps, le redressement financier du journal est entamé.

Pour rester indépendante, La Tribune doit devenir rentable. Accepter une explosion de ses pertes pour augmenter ses ventes : La Tribune n'a pas les moyens d'une telle politique. C'est ce qui justifie, depuis dix-huit mois, la stratégie de rationalisation de la diffusion mise en oeuvre. Si nous avons renoncé, volontairement, à être distribué dans un certain nombre de points de vente (près de 4.000 ont été abandonnés), si nous avons réajusté notre présence dans les salons professionnels, si nous avons fait la chasse aux exemplaires gratuits, c'est pour supprimer toutes les sources de pertes.

Cela s'est naturellement traduit, en 2009, par une baisse, assumée, de notre diffusion et de notre audience - que traduisent les chiffres rendus publics aujourd'hui. Cet assainissement nécessaire est maintenant bien avancé. Avec le succès de l'offre d'abonnement à 10 euros par mois (4.000 nouveaux abonnés) et le développement des abonnés "grands comptes" (+ 10% en 2009) , nous partons sur de nouvelles bases. Grâce au plan de réduction des coûts mis en oeuvre, nous approcherons dans les mois à venir notre objectif immédiat, une diffusion rentable du quotidien de manière à pouvoir nous consacrer davantage à notre objectif prioritaire, celui du basculement vers le numérique.

Là aussi, les nouvelles sont bonnes. Le quotidien, désormais accessible dès 21h30 sur le Net et sur les "smartphones" de nos abonnés, rencontre un grand succès. Idem pour La Tribune numérique du samedi - une innovation dans la presse quotidienne française.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :