Hitachi veut se diversifier

Hitachi, le plus gros fabricant d'électronique japonais envisage d'investir dans l'énergie, le nucléaire dans l'optique de doper ses ventes et ses profits.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Le groupe japonais d'électronique Hitachi veut élargir ses activités. Il n'exclut pas d'investir dans des projets d'infrastructures tels que des réacteurs nucléaires, l'énergie, le matériel ferroviaire, les batteries ou encore les systèmes de technologies de l'information. Pour cela, il a décidé d'allouer environ 70% de son enveloppe d'investissements de 1.400 milliards de yens (12,5 milliards d'euros) à ces segments sur les trois prochaines années. Il entend notamment concurrencer davantage General Electric ou encore Siemens sur les grands appels d'offres internationaux.

Déjà à la tête de 900 filiales, Hitachi, veut notamment passer par des opérations de croissance externe pour accroître ses positions en la matière. Son président, Hiroaki Nakanishi, a bien l'intention de faire repartir le groupe de l'avant après des années essentiellement marquées par des réductions de coûts. "Nous disons clairement que nous allons passer de la défense à l'attaque. Faire croître le chiffre d'affaires n'est pas le seul objectif mais on ne peut faire augmenter les bénéfices sans hausse des ventes", a-t-il dit.

Ambitieux, Hitachi anticipe de plus que doubler son bénéfice en 3 ans avec un bénéfice d'exploitation d'au moins 525 milliards de yens contre 202 milliards au cours de l'exercice qui vient de se terminer.  Il vise par ailleurs une marge opérationnelle de plus de 5% sur l'exercice à fin mars 2013, pour un chiffre d'affaires de 10.500 milliards de yens.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.