Oberthur ne croit-il plus aux cartes à puce ?

Selon le quotidien Les Echos, le groupe français serait prêt à céder 60% de cette activité qui représente aujourd'hui 75% de son activité.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Nicolas Robin)

Oberthur souhaiterait vendre 60% du capital de son activité de cartes à puce, qui pèse pour près des trois quarts de ses revenus et serait valorisée autour d'un milliard d'euros, rapportent jeudi Les Echos.

Le groupe, conseillé par Rothschild, enverra la semaine prochaine un mémorandum aux fonds d'investissement susceptibles d'être intéressés, avec un premier tour de table prévu au cours de la première quinzaine de juin, selon le quotidien économique.

A la place, toujours selon Les Echos, la société veut s'appuyer sur trois activités à fort potentiel, sa division identité (solutions pour passeports numériques, par exemple), sa branche sécurisation des dépôts d'argent et l'activité fiduciaire (services d'impression de billets de banque). Oberthur s'est refusé à faire tout commentaire sur cette information.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/05/2011 à 13:36
Signaler
Pertinent. La société n'avait plus la taille dans ces métiers qui font doublon pour la zone euro avec ceux d'un autre champion français, Gemalto. Il faut en effet un développement aval important pour ne pas rester collé sur la seule carte à l'heure p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.