Microsoft prévoit (encore) des licenciements

 |   |  395  mots
L'entreprise américaine devrait annoncer cette semaine qu'elle se sépare de plusieurs milliers de collaborateurs principalement dans sa branche commerciale.
L'entreprise américaine devrait annoncer cette semaine qu'elle se sépare de plusieurs milliers de collaborateurs principalement dans sa branche commerciale. (Crédits : Lucy Nicholson)
Microsoft serait sur le point d'annoncer une vague de licenciements de grande ampleur touchant le monde entier et notamment ses divisions commerciales. Et ce alors que le groupe cherche à réorienter sa stratégie vers le cloud.

C'est un nouveau coup dur pour les salariés du géant américain installé à Redmond. Ils devraient être plusieurs milliers à quitter l'entreprise très prochainement. Ces licenciements viendraient s'ajouter à ceux des trois dernières années, dont le nombre atteint près de 30.000 dont 18.000 sur la seule année 2014.

Dans une note interne envoyée aux salariés du groupe que s'est procuré GeekWire, on apprend que les "détails sur les changements seront communiqués dans les jours qui viennent". Pourtant si, comme le note le site, il n'est fait mention nulle part de licenciements, la nouvelle organisation ne laisse guère de doutes sur la nature de ces changements. Ces licenciements sont également motivés par des résultats très en deçà des attentes dans la branche de téléphonie mobile et des restructurations importantes.

 Alors qu'il doit présenter ses résultats financiers annuels le 20 juillet prochain, Microsoft pourrait une nouvelle fois profiter de cette période pour se séparer de ses effectifs. La majorité des postes menacés se trouverait dans les départements commerciaux de l'entreprise déjà fortement impactés ces dernières années. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Microsoft a simplement indiquer que le groupe "procède à des changements destinées à mieux servir (ses) clients et partenaires".

Recentrage sur le cloud

Selon les informations de Bloomberg reprises par l'AFP, Microsoft amorce cette réorganisation pour "se recentrer sur la vente de logiciels en cloud". Ce plan de licenciement intervient alors que Microsoft a annoncé la semaine dernière le rachat de Cloudyn, une entreprise spécialisée dans l'offre de logiciels dématérialisés.

Cette opération estimée entre 50 et 70 millions de dollars selon le site spécialisé TechCrunch vise à renforcer la présence de Microsoft dans le domaine du cloud notamment à destination des entreprises. Cloudyn compte en effet parmi ses clients des groupes comme Hewlett-Packard ou Ticketmaster et permettra à Microsoft de se démarquer de concurrents comme Google Cloud Platform et Amazon Web Services.

Après l'échec de l'opération Nokia, Microsoft cherche un nouveau domaine sur lequel capitaliser et le cloud semble offrir une alternative intéressante. L'entreprise dirigée par Satya Nadella juge en tous cas que la future branche cloud du groupe mérite une diminution des effectifs globaux actuellement au nombre de 122.000.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2017 à 8:47 :
Si même microsoft s'y met il va falloir commencer à sérieusement penser à une société post-productiviste.

Maintenant que les milliardaires possèdent des dizaines de milliers de milliards dans les paradis fiscaux et autres comptes en banque on peut se remettre à essayer d'aider les pauvres non ?

Parce qu'ils nous coûtent vraiment très cher hein...
Réponse de le 05/07/2017 à 9:50 :
... les milliardaires.
Réponse de le 05/07/2017 à 12:13 :
Microsoft c est l informatique des annees 80-90. Les PC avec windows et Office existe toujours mais c est pas l avenir. Dans 20 ans, si ca se trouve MS n existera meme plus, absorbe ou en faillite. Comme Digital (pourtant les Vax c etait quelque chose) Sun (les sparc station) Ahstoin Tate (Dbase) Borland (turbo pascal/C) ...

PS: faut pas faire de miserabilisme, les viré de chez MS c est pas vraiment des pauvres. Contrairement a GM ou d autres entreprise de production, MS paye bien
Réponse de le 10/07/2017 à 9:38 :
"PS: faut pas faire de miserabilisme, les viré de chez MS c est pas vraiment des pauvres"

Vous avez vraiment de gros problèmes de compréhension vous car où voyez vous du misérabilisme dans mon commentaire svp ?

A chaque fois que je dénonce les exactions des hommes d'affaires et des politiciens c'est du "misérabilisme" pour vous ?

C'est quoi votre définition de misérabilisme ???
a écrit le 04/07/2017 à 21:52 :
Intéressant. Microsoft vire son fric (comme d'autres) vers les paradis fiscaux pour éviter des impôts et va utiliser maintenant les impôts (= caisses de chômage) pour payer les gens qu ils vont virer. L'honnêteté est quelque chose de différent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :