Début d'année difficile pour les salles de cinéma françaises

La fréquentation cinématographique en France, en janvier 2011, a chuté de quasiment 25% comparé au même mois de l'année précédente. D'une année sur l'autre, en revanche, les films français ont vu leur part de marché grimper sensiblement.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Autant 2010 avait démarré sur les chapeaux de roue pour les salles de cinéma françaises, autant 2011 commence nettement plus calmement. D'après les dernières estimations du CNC (Centre national du cinéma) publiées ce mercredi, la fréquentation cinématographique en France, en janvier 2011, accuse une chute de 24,7% sur un an glissant avec 14,13 millions d'entrées. Une baisse essentiellement liée à l'absence de gros succès le mois dernier, a expliqué une porte-parole du CNC à latribune.fr. En effet, le marché avait à l'époque été particulièrement dynamisé par "Avatar (sorti mi-décembre 2009) et ses plus de 4,2 millions d'entrées rien qu'en janvier et "Invictus" (2 millions d'entrées sur la même période). Or, un an plus tard, aucun film n'a pu rivaliser. Pas même Clint Eastwood avec  "Au-delà", son dernier film. Sorti mi-janvier et numéro 1 du box office au mois de janvier en France, ce film a enregistré 1,3 millions d'entrées.

Viennent ensuite, avec un peu d'un million d'entrées, deux films français: "La Chance de ma vie", une comédie réalisée par Nicolas Cuche et "Le Fils à Jo", signé Philippe Guillard avec Gérard Lanvin.

Même s'ils n'ont pas dépassé le million d'entrées, les films français n'ont pas à rougir de leurs performances. Suivant la tendance enregistrée en 2010, leur part de marché grossit sensiblement pour atteindre 36% en janvier contre 27,9% un an plus tôt, aux dépens des films américains. En janvier, ces derniers pèsent désormais un peu plus de la moitié des entrées en salles. Mais, entre février 2010 et janvier 2011, les films américains tombent même largement sous la barre des 50% (46,5%).

Ce repli profite également aux "autres films"; autrement dit les films des autres nationalités qui parviennent de plus en plus à se frayer un chemin parmi les films en salles. Leur part de marché dépasse désormais 10% en janvier (11,8% précisément) contre à peine 9% en janvier 2010. Elle atteint 17,2% sur les douze derniers mois.

Pour preuve, sur quatorze films sortis ce mercredi (rééditions incluses), trois sont français, trois sont étrangers et trois sont signés par plusieurs pays.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/02/2011 à 20:02
Signaler
Et ce n'est pas la grosse daube de "rien à déclarer" qui va arranger les choses !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.