Assurance auto : les tarifs risquent d'augmenter en 2010

 |   |  508  mots
Climat défavorable, fréquences des sinistres... la hausse des coûts est nette. Pour autant, certains assureurs ne la répercuteront pas.

Il y a fort à parier que l'assurance voiture augmentera en 2010. Tel est, du moins, le triste constat de Bertrand Geoffroy, directeur pôle assurance chez Assurland. La raison, c'est la Fédération française des sociétés d'assurance qui la donne?: «?Le contexte climatique particulièrement défavorable de cette année (tempête Klaus et Quinten, orage de grêle en été) est venu renforcer la charge des garanties dommages et bris de glace. Même si cet élément est conjoncturel, il est fort probable que la fréquence de ces sinistres s'accentue du fait du réchauffement climatique?».

Dernier facteur aggravant à l'avenir?: l'augmentation du kilométrage moyen effectué par les Français, qui induira tôt ou tard une sinistralité plus importante. En novembre, le nombre de morts a augmenté de 3% par rapport à l'année précédente, d'après les chiffres de la Sécurité routière publiés mercredi 9 décembre. En revanche, le nombre d'accidents corporels et de blessés a baissé de 7,1 et7,4% par rapport à novembre 2008.

C'est pourquoi plusieurs assureurs, qui sont entièrement libres de leur politique tarifaire, ont décidé de ne pas relever les primes d'assurance l'an prochain. Au sein du groupe mutualiste Covéa, par exemple, la GMF et la Maaf ont déjà annoncé qu'ils allaient laisser leurs primes inchangées. Raison invoquée?? Le comportement plus responsable des conducteurs et la baisse des accidents de la route, considérée comme «?structurelle et durable?». «?Depuis quelques années, le nombre d'accidents de la route a diminué. Les compagnies d'assurance sont plus ou moins contraintes de suivre les chiffres de la sécurité routière sur la durée?», souligne Bertrand Geoffroy. D'ailleurs, il s'agit de la sixième année consécutive de stabilisation des tarifs pour la Maaf, et la GMF revendique une baisse de 17% en moyenne de ses cotisations depuis 2004.

La Maif a également décidé de faire un effort en maintenant inchangé le niveau moyen des cotisations. Mais, individuellement, elles pourraient osciller entre 3% de hausse et 5% de baisse. La Matmut, de son côté, a déclaré que ses tarifs augmenteront, mais de façon limitée. Elle a estimé que 2009 était une année «?techniquement mauvaise?» en matière d'événements hors circulation.

Que les conducteurs ne crient pas trop vite victoire. D'abord, ce sont évidemment les assureurs porteurs de bonnes nouvelles qui font entendre leur voix en premier. Les autres ne sont pas pressés de communiquer. Ensuite, la hausse est une tendance lourde, comme le prouve l'indice IPAP d'Assurland en assurance auto (voir ci-dessus). Les prix ont bondi entre 2000 et 2003, passant de 100 euros à près de 120 euros. Puis, les campagnes de la sécurité routière ont porté leurs fruits?: les prix ont chuté entre 2004 et 2007, grâce à une baisse significative des accidents. Depuis, les prix connaissent une relative stagnation autour de 105 euros. Sauf qu'il y a quelques mois, Assurland a enregistré une très légère remontée?... qui risque de se confirmer en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :