L' "inoxydable" impôt de solidarité sur la fortune

 |   |  207  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Plus que quelques jours pour envoyer votre déclaration ISF. Cette année n'est pas une année comme les autres, puisque le seuil d'imposition a été relevé de 800.000 euros à 1,3 million d'euros. Une aubaine pour 300.000 contribuables qui avaient l'habitude de participer à cet effort national. Un cadeau fiscal que l'État récupère tout aussi rapidement via un alourdissement des charges sur les dons et l'héritage.

Au-delà de cet exercice habituel, il est symptomatique de voir qu'en cette période électorale, les politiques ne savent pas trop comment aborder la problématique des hauts revenus et des grosses fortunes. Un coup partisan de maintenir ce fameux impôt sur la fortune de manière à ménager l'électorat de gauche, un coup favorable à sa suppression dans le cadre d'une vaste réforme fiscale que Nicolas Sarkozy appelle de ses voeux depuis de longs mois, ils n'ont finalement pas vraiment tranché. Une plus lourde taxation des riches est pourtant une idée qui fait son chemin. Comme on l'a vu ces derniers mois, certaines personnalités étant même montées au créneau pour réclamer une plus forte imposition. Des pays voisins, comme l'Allemagne, songent, eux aussi, à lancer un impôt sur la fortune. Et pour cause, face à l'insoutenable situation financière des États mais aussi à l'irréductible réduction des ressources publiques au regard de la baisse régulière des prélèvements fiscaux, on se demande bien aujourd'hui où trouver l'argent. Il y a certes la chasse aux niches. Mais elles ne sont pas inépuisables. Pas plus que la surface financière des grosses fortunes, d'ailleurs.
 

A retenir :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2012 à 18:21 :
egalite impot travail et impot capital? ok
vite deux parts pour un couple marie, pacsé, ou concubain, comme pour IR
Voila un debut de justice;
un celibataire aujourd'hui : exo 1 300 000
UN COUPLE EXO 2 600 000 avec 2parts car union de deux patrimoines.
vite, egalité travail capital

a écrit le 28/09/2011 à 12:30 :
Oui LOLA car en plus de l'ISF, si c'est un appartement en succession donc pas considéré en tant que résidence principale, il faudra après le mois de mars s?acquitter d'un bel impôt de plus valus!
a écrit le 28/09/2011 à 8:50 :
Sans compter que l'ISF c'est un impot sur les parisiens .... La plupart des parisiens à l'ISF propriétaires de leur logement ne paieraient pas d'isf s'ils étaient lyonnais ou bordelais, avec exactement le même logement ! Déja qu'on paye tout plus cher a Paris, et en plus on a un impot spécifique "propriétaires parisiens".
Réponse de le 28/09/2011 à 11:50 :
C'est vrai LOLA, un appartement de 27 M2 avenue de la motte Piquet acheté il y a 25 ans 380 000 Francs est estimé aujourd'hui 297 000 ?.
On paye de l'ISF dessus et si on veut le vendre après le mois de mars....... Plus-value!!!!!
En attendant, aujourd'hui, c'est bien 1? pour 1Franc.
Réponse de le 18/05/2012 à 7:59 :
297 000 quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :