Nouvelle chute du CAC 40 autour des 3.000 points

Dans le sillage de la chute des places asiatiques ce matin, le CAC 40 entame la semaine sur une forte baisse de 5,91%, tout juste sur le seuil des 3.000 points à l'ouverture.

La correction se poursuit sur les marchés boursiers. Dans le sillage de la chute des places asiatiques ce matin, le CAC 40 entame la semaine sur une forte baisse de 5,91%, tout juste sur le seuil des 3.000 points à l'ouverture.

 

Le secteur bancaire est encore dans la tourmente, affecté par de mauvaises nouvelles. En Allemagne, Postbank a dû se recapitaliser d'urgence, et en Belgique l'Etat belge a été contraint d'injecter 3,5 milliards d'euros dans la banque KBC. Du coup, à Paris, les valeurs du secteur sont attaquées. Axa chute de 9,57% à 12,80 euros.  Dexia abandonne 9,15% à 3,97 euros. Société Générale perd 8,08% à 41,36 euros. BNP Paribas laisse 7,34% à 52,81 euros. Et Crédit Agricole cède 6,11% à 10,67 euros. Sur le SRD, Natixis décroche de 7,06% à 1,58 euros.

 

Les désengagements sont massifs également sur les constructeurs automobiles. L'agence de notation Standard and Poor's a en particulier abaissé sa note à court et long terme sur Renault. Le titre plonge de 7,5% à 20,50 euros. De son côté, Peugeot recule de 6,33% à 16,51euros. Le groupe a annoncé que la quasi-totalité de ses sites de production en Europe seraient affectés par des mesures de chômage partiel au quatrième trimestre. Sur le SRD, sa filiale, l'équipementier Faurecia plonge de 14,42% à 10,80 euros.

 

Les valeurs pétrolières restent également attaquées, alors que les cours du pétrole continuent de reculer. Vallourec a touché un nouveau plus bas historique à 69 euros. Le titre recule de 6,52% et a perdu 57% de sa valeur sur un mois. Pour sa part, Total pèse sur la tendance avec un recul de 5,88% à 33,94 euros.

 

Carrefour recule de 4,83% à 27,41euros. Selon La Tribune, le distributeur aurait l'intention de réduire de deux tiers les effectifs de ses structures d'achat.

 

Il n'y a aucune valeur dans le vert ce matin, mais parmi celles qui limitent leur repli, on trouve Michelin qui laisse 1,72% à 34,32 euros et EADS qui cède 2% à 10,78 euros. Les deux titres profitent de la baisse de l'euro et du pétrole.

 

Sur le SRD, Kaufman and Broad est réservé à la baisse. L'action recule de 9,38% à 17,40 euros. Son principal actionnaire , le fonds PAI Partners a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de racheter les 14,34% du capital du promoteur qu'il ne détient pas. Toujours dans le secteur immobilier, la foncière Klépierre chute de 15% à 16,87 euros.

 

 

Pour finir un détour sur les marchés des devises. L'euro poursuit sa chute face au billet vert. Il évolue en dessous de 1,25 dollar, à 1,2445 dollar. Sur le marché du pétrole, les cours sont toujours en nette baisse. Le baril de WTI vaut 62,36 dollars et le baril de Brent s'échange à 60,18 dollars.

 

 

 

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Personnellement et d'après les analyses que j'ai réalisé je pense que les marchés vont continer à baisser jusqu'à mi février. Je vous invite à suivre mes investissements et mon portefeuille à l'adresse suivante: http://www.delit-d-initie.com/portefeu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les fonds speculatifs sont paniqués, Ils ont perdu des centaines ou des milliers de milliards. Il vendent en catastrophe leurs portefeuilles pour payer leurs dettes et rembourser leurs emprunts. Ce qui se passe est très désagréable, mais ne serait-ce...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le CAC 40 s'éternise à rester sur les 3000 points un peu trop par contradition à ce qu'il était avant pendant de longues années même autant de Mr Jospin premier ministre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.