Le plan pour réduire le trou de la sécu approuvé en conseil des ministres

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) présenté ce mercredi en Conseil des ministres prévoit de limiter son déficit à 21,4 milliards d'euros grâce à 7 milliards d'euros d'économies.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2011 a été examiné ce mercredi en Conseil des ministres. Le gouvernement entend limiter son déficit à 21,4 milliards d'euros en réalisant 7 milliards d'euros d'économies.

"Le déficit s'élèverait, si nous ne faisions rien, à 28,6 milliards d'euros en 2011", a assuré devant la presse, le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel. Et de citer quelques mesures destinées à réduire : "réduction d'un certain nombre de niches fiscales", "augmentation des prélèvements sur les stocks options et les retraites-chapeau."

Ces mesures s'ajouteront au surplus de recettes généré par la prolongation de la durée de vie de la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades). La nuit dernière, les députés de la majorité ont approuvé - non sans dissensions - de maintenir cette source de financement jusqu'en 2025 alors qu'elle devait être interrompue en 2021.

Ces quatre années supplémentaires vont permettre au gouvernement de bénéficier mécaniquement de 3,2 milliards d'euros de ressources nouvelles. Créée en 1996, la Cades est principalement alimentée par la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.