Paris condamne la répression aveugle et brutale en Syrie

 |   |  129  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a condamné les "violences extrêmes" exercées par les forces de sécurité syriennes qui ont provoqué vendredi la mort de manifestants pacifiques.

La répression en Syrie agace Paris. "Les responsables et les auteurs de ces crimes devront répondre de leurs actes. Cette répression aveugle et brutale contredit la levée de l'état d'urgence", a estimé le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un communiqué.

Paris appelle "instamment les autorités syriennes à renoncer à l'usage de la violence et à respecter les droits et libertés fondamentales de leurs citoyens conformément à leurs engagements internationaux, particulièrement le droit de manifester pacifiquement et la liberté de la presse", a-t-il ajouté.

Pour Alain Juppé, "seul un dialogue politique inclusif et des réformes répondant aux aspirations légitimes du peuple syrien peuvent permettre de préserver la stabilité du pays, qui est dans l'intérêt de tous."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :