Deux Français sur trois hostiles à l'aide française à la Grèce

Soixante-huit pour cent des Français désapprouvent l'augmentation de la contribution française au sauvetage de la Grèce, selon un sondage Ifop en ligne pour Ouest-France, contre trente-deux pour cent des personnes qui déclarent approuver un nouveau coup de pouce.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Parlement français a adopté début septembre un projet de loi de finances rectificative à la suite du deuxième plan d'aide à Grèce scellé le 21 juillet par les Etats de la zone euro, après un premier plan de 110 milliards en 2010.

Ce plan, d'un montant total de 109 milliards d'euros, sera abondé par une participation des banques et assureurs européens allant jusqu'à 50 milliards d'euros.

L'endettement français sera accru d'environ 15 milliards d'euros d'ici à 2014 en raison de sa mise en oeuvre.

Pour 87% des personnes interrogées, cette enveloppe est "de l'argent perdu parce que la Grèce ne pourra jamais le rembourser". Treize pour cent pensent le contraire.

Elles sont 84% à estimer que si la dette grecque n'est pas résorbée, "les difficultés de la zone euro vont s'accroître dangereusement". Seize pour cent pensent le contraire.

L'enquête a été réalisée du 13 au 15 septembre auprès d'un échantillon de 1.009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par la méthode CAWI (questionnaire en ligne).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 20/09/2011 à 9:20
Signaler
Le problème de la Grèce pose le problème de l'abandon des souverainetés nationales qui aura pour conséquence que les peuples européens seront gouvernés par des individus non élus démocratiquement et qui se coopteront entre-eux (l'oligarchie). Je r...

à écrit le 19/09/2011 à 21:29
Signaler
encore un prétexte pour pressurer le contribuable et pour engraisser les copains qui servent d'intermédiaires : c'est facile d'être généreux avec l'argent des autres ... On pourra savoir quel pourcentage des sommes"allouées" ont réellement servi à ai...

à écrit le 19/09/2011 à 7:46
Signaler
Un minimum de compétence est nécessaire pour formuler une opinion motivée. Ce n'est pas le cas de la majorité du public qui n'a pas été formé à ces questions. Leur prise de position est psychologique mais pas technique. Ont-ils une idée des conséquen...

le 19/09/2011 à 8:54
Signaler
Démosthène anti-démocrate ? Je trouve pour ma part qu'on ne fait pas assez de référendums (respectés) en France

le 19/09/2011 à 16:10
Signaler
à Licence to Live : un référendum consiste à faire voter des personnes sur un sujet qu'elles ne maitrisent pas. La gestion, l'économie et les finances sont des sujets difficiles qui demandent des personnes compétentes et formées au sujet. C'est pour ...

le 20/09/2011 à 7:11
Signaler
a Demostos... : parce que jusqu'a present nos politiciens et banquiers ont montre qu'ils maitrisaient le sujet ??? ... aller vous faire voir chez les grecques !!!

à écrit le 18/09/2011 à 19:28
Signaler
tout cet argent gaspillé , en pure perte pour un pays de tricheurs , çà fera comme les emprunts Russes avant 1917 , Jamais remboursés !!!! nos dirigeants politiques sont vraiment ignares, et nous prennent pour des innocents . çà suffit arretez les dé...

le 19/09/2011 à 5:44
Signaler
@ julo37: quand on parle de quelque chose, encore faut'il savoir avant d'affirmer des conneries et même si parler des Russes en mal est toujours une boone chose en Occident !!! 1) le gouvernemet français disait à l'époque qu'acheter russe, c'était c...

le 19/09/2011 à 7:49
Signaler
Patrickb : d'accord avec vous pour ne pas dire des conneries. Alors pourquoi affirmer que les emprunts russes ont été remboursés par accord der 1991. Ce remboursement plus que partiel n'était en effet qu'une aumone. Demazndez aux porteurs. Ceci dit ...

à écrit le 18/09/2011 à 13:59
Signaler
Il y a quelques mois les journaux anglo-saxons se demandaient pourquoi les français, au contraire des allemands, étaient pour l'aide à la grèce. Une réponse s'imposait : parcequ'ils étaient nuls en économie et ne comprenaient pas que c'était leur arg...

le 19/09/2011 à 5:47
Signaler
@ fred: les Français n'avaient pas compris avant que se seraient eux qui paieraient, mais Sarko a remis les pendules à l'heure avec son dernier déboursement. Les français sont, sans cela, toujours d'accord qu'on aide les gens dans le besoin ....si c'...

le 19/09/2011 à 7:03
Signaler
Pourtant, le calcul était facile à faire. L'an dernier, on leur a prêté (donné) 16 milliards, soit environ 1000 euros par contribuable, et on s'apprête à recommencer cette année...

à écrit le 18/09/2011 à 12:18
Signaler
Les divers sauvetages de la Grèce, de l'Irlande etc sont avant tout des moyens déguisés de sauver, une fois de pus, les banques, très exposées au risque Grec. Regardez l'Irlande : elle a refusé de sauver ses banques, et elle a bien fait : son économi...

le 18/09/2011 à 14:39
Signaler
Petite précision ! Les épargnant islandais ont ete ruiné ! Les retraite islandaise perdues ! Alors à bon entendeur......

le 18/09/2011 à 19:04
Signaler
Ils auraient été encore plus ruinés s'ils avaient dû sauver les banques, car elles contenaient avant tout des actifs possédés par les étrangers. Ils ont donc eu raison de ne pas sauver ces banques car cela leur aurait couté beaucoup plus cher. Alors ...

à écrit le 18/09/2011 à 8:11
Signaler
Sur les 1009 personnes interrogées, combien connaissent les conséquences d'un défaut de la Grèce ? combien lisent ou ont jamais lu un journal économique ou en comprendraient le contenu ? Faute d'avoir posé ces questions, ce sondage ne vaut rien .

le 18/09/2011 à 8:44
Signaler
Un défaut de la Grèce n'est un risque que pour les banquiers voyous de la finance. Il ne faut pas hésiter à "tirer la nappe", la vaisselle cassée sera pour les financiers qui se comportent comme des casseurs d'économie, des pillards voyous pire que l...

le 18/09/2011 à 10:56
Signaler
a 'risques pour les voyous.." avec votre theorie on peut laisser les banques se planter mais ne pensez vous pas que les peuples dont les français en subiront fortement les conséquences ? Il serait vain de penser que la faillite d'une ou deux banques ...

le 18/09/2011 à 12:20
Signaler
Pas forcément. Si le cours de bourse des banques s'effondre, on pourra les nationaliser à moindre coût. On pourra supprimer les bonus des traders, ce qui fera économiser aux banques 2 milliards par an rien qu'en France. On pourra arréter toutes ces ...

le 18/09/2011 à 14:42
Signaler
La nationalisation d'une banque ne se réalise par en achetant les actions !!! Mais bien en devenant garant des ses dettes !! Pour info, il y a 20 et meme 30, les traiders existaient déja et ils etaient deja voraces!!! Et je confirme que si une banqu...

à écrit le 18/09/2011 à 6:55
Signaler
Ce genre de sondage est dénué d'intérêt : Combien, parmi votre "échantillon", ont la moindre notion d'économie (minimum Bac + 3) ?

le 18/09/2011 à 12:22
Signaler
En démocratie, on demande l'avis de tout le monde. D'autre part, ceux qui ont un bac+3 et plus en économie ou en finance ont mené le système économique à la catastrophe : subprimes, produits titrisés, dettes souveraines, etc : ce sont les gens en qui...

le 19/09/2011 à 8:27
Signaler
Pour Jean. La démocratie: prenez 10 savants d'un coté et 11 cons d'un autre: qui gagne

à écrit le 17/09/2011 à 20:49
Signaler
un prêt comme cela est frauduleux et un affront pour les contribuables des autres pays de la communauté. Il faut les laissés avec leur dracmes

à écrit le 17/09/2011 à 19:57
Signaler
2 francais sur 3 ont donc compris que l'Europe ne peut pas s'en sortir dans la configuration actuelle. Nos politiques ont fait le forcing pour accepter tous les candidats demandeurs a l'integration sans avoir defini les regles de vie commune, dans to...

à écrit le 17/09/2011 à 18:05
Signaler
Le probleme n'est pas d'aider pour aider, ni d'aider à fonds perdus. La grece est incapable de collecter l'impot et les charges sociales, la Grece ne veut pas taxer certaines categories comme les armateurs! ...le travail au noir se développe.... alor...

à écrit le 17/09/2011 à 12:47
Signaler
Dans un premier temps, les Français ont raison. Le dernier plan de rigueur, destiné uniquement à taxer les épargnants(mais la voie choisie est discutable...) est largement dû à la crise de la dette grecque. Tout le monde paiera pour les Grecs, qui on...

à écrit le 17/09/2011 à 11:48
Signaler
Et sur 2 personnes sur trois , combien connaissent la politique, pla politique de l'Europe, l'économie ? Que savent-ils de ce problème ?

le 17/09/2011 à 17:02
Signaler
Ce que les média veulent bien leur laissé croire. Pour ne rien changer, ils font dans le sensationnel, pour "faire tourner la machine à papier".Et ils ne faut pas compter sur les politiques pour apprendre plus. Il faut aller chercher les informations...

à écrit le 17/09/2011 à 11:04
Signaler
Svp , à tou le lecteurs tapez sur dailymotion : l'argent de la dette de paul grignon et vous comprendrez le fondement de ce système . et vous compreniez aussi pourquoi il est primordial pour le monde occidental de sauver les banques quitte à taxer à...

à écrit le 17/09/2011 à 10:25
Signaler
L'aide "à la Grèce" a avant tout pour objectif de ne pas pénaliser les banques européennes. Dans un monde juste, ce sont ceux qui ont prété trop d'argent sans réfléchir, c'est à dire les banques, qui font des pertes. Mais voilà, les politiques actuel...

à écrit le 17/09/2011 à 9:53
Signaler
on ne leur a déjà pas demandé leur avis pour faire entrer la Grèce dans l'UE , alors pour la faillite de la Grèce !!!! et vive la démocratie (c'est pas du grec , ça?)

à écrit le 17/09/2011 à 9:24
Signaler
que les français soient d'accord ou pas d'accord les politiques suivront les financiers qui souhaitent eviter des pertes en faisant porter la dette grecque par les contribuables europeens ,les dirigeants des banques europeennes ont tous pris de gros ...

à écrit le 17/09/2011 à 9:23
Signaler
Il y a donc 32% de masos en France ,ou 32% de gens qui ne paient absolument aucun impôt ,ni taxes ni prélèvements .?

le 17/09/2011 à 10:26
Signaler
On va pourtant se rapprocher des grecs avec par la réforme des plus values sur résidence secondaire : du black !

le 17/09/2011 à 10:36
Signaler
Ou 32 % de personnes qui voient plus loin que le bout de leur nez et qui se rendent compte que ceci est nécessaire tant pour eux, que pour les autres.

le 17/09/2011 à 15:59
Signaler
D'accord avec vous charlie!!! Le protectionisme et le repli sur soi ont la preuve de leur inefficacité.......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.