Saint-Simon enfin dévoilé

 |   |  500  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les PUF publient les Œuvres Complètes du penseur utopiste (1760-1825) qui a tant influencé les générations suivantes. Une initiative remarquable et utile.

La pensée du comte Henri de Saint-Simon (1760-1825) est d'ordinaire connue uniquement par des citations de deuxième main et souvent pour en expliquer l'influence sur le capitalisme français ou sur différentes pensées contemporaines. L'héritage hétéroclite du saint-simonisme a logiquement contribué à caricaturer la pensée de Saint-Simon, à la simplifier et à en faire une auberge espagnole où chacun y trouve son compte. Les Soviétiques, les technocrates, les banquiers peuvent ainsi se réclamer de l'arrière-petit-neveu du mémorialiste.


En deçà de l'interprétation


Les éditions PUF offrent néanmoins désormais la possibilité jusqu'ici impossible de disposer de l'ensemble des textes de Saint-Simon réunis en quatre volumes de plus de 3.400 pages. Un travail titanesque réalisé par quatre chercheurs qui ont déniché un quart d'inédits. L'appareil critique remarquable, ainsi que les introductions, sont centrés sur l'histoire de l'?uvre et sur les éléments nécessaires à sa compréhension. Mais il évite toute interprétation, ce qui est sans doute l'élément le plus précieux compte tenu des lectures si diverses qui entourent cette pensée. Cette fois, la balle est clairement dans le camp du lecteur.


Cohérence


Ces ?uvres Complètes permettent surtout de saisir la cohérence de la pensée de Saint-Simon. Tout au long des textes, on sent cette même préoccupation de « remettre à l'endroit la société » en donnant le pouvoir à ceux qui ont la « capacité » d'apporter le bonheur au plus grand nombre : les industriels, les savants et les artistes. Une pensée optimiste qui vise à la fusion de ces trois classes et à leur élargissement aux ouvriers, devenus plus capables par l'éducation. Une pensée qui refuse le parasitisme de ceux qui pensent leurs positions acquises par l'héritage et la tradition. Une pensée, enfin, qui demeure aussi profondément religieuse, mais d'une religion ouverte et ancrée dans la réalité, une religion qui n'aurait d'autres buts que la solidarité et le bonheur des hommes. Dans cette cohérence, l'?uvre ultime, le Nouveau Christianisme, célébré par Marx et qui a longtemps été le texte de référence lorsqu'il s'agissait de Saint-Simon, apparaît plus comme une forme d'aboutissement radical que comme un résumé.


Bon moment


A la lecture de cette somme, l'impression générale est que, sans doute, « Henri Saint-Simon » comme ce comte déchu aimait lui-même s'appeler, a encore quelque chose à apporter à la société européenne moderne. Justement parce que sa philosophie optimiste et progressiste semble bien peu en accord avec l'esprit du temps. Ce n'est donc pas un hasard si la pensée saint-simonienne, qui a tant modelé la France, reste une référence aujourd'hui, à l'heure où les privilèges acquis sont redevenus légion et où les politiques manquent singulièrement de capacités. La parution de ces ?uvres complètes ne pouvait donc mieux tomber...

Henri Saint-Simon, ?uvres Complètes, 4 volumes sous coffret, 49 ?.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :