Sarkozy : un fonds public pour les entreprises "stratégiques", exonération de la taxe professionnelle sur les investissements

Un fonds d'intervention publique pour aider les entreprises "stratégiques", l'exonération de taxe professionnelle pour les investissements, un médiateur du crédit, Nicolas Sarkozy a annoncé ce jeudi plusieurs mesures de soutien à l'économie.

Nicolas Sarkozy a annoncé, ce jeudi en Haute-Savoie, la création d'un fonds d'intervention publique pour venir en aide aux entreprises "stratégiques" ayant besoin de fonds propres. Ce fonds "interviendra massivement chaque fois qu'une entreprise stratégique aura besoin de fonds propres", a précisé le président avant de prononcer son discours sur les mesures de soutien à l'économie. Il n'a pas donné de détails sur la taille du fonds mais a souligné qu'une "entreprise jugée stratégique" pourrait être aidée "quelle que soit sa taille".

Autre mesure d'importance, tous les nouveaux investissements des entreprises en France seront "exonérés à 100% de la taxe professionnelle jusqu'au 1er janvier 2010", a encore annoncé le président. Jusqu'alors, les professionnels doivent payer la taxe professionnelle (TP) qui est calculée à partir de l'investissement, du parc foncier et de la valeur ajoutée des entreprises. Son plafond est actuellement fixé à 3,5% de la valeur ajoutée. Cette taxe, établie dans chaque commune où le redevable dispose de locaux ou de terrains, sert à financer le budget des communes, des départements et des régions, ainsi que d'autres organismes, tels que les chambres de commerce et d'industrie.

La réforme de la TP est "directement liée à l'instauration du comité Balladur sur les institutions, puisque l'idée est de réformer en profondeur le millefeuille territorial et d'utiliser cette réforme pour remettre à plat la fiscalité, donc la taxe professionnelle", avait rappelé mercredi le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.

Enfin, le chef de l'Etat a annoncé la création d'un poste de médiateur pour aider les entreprises françaises à accéder au crédit mis à leur disposition. Ce médiateur, qui sera René Ricol, président de la Fédération mondiale des auditeurs financiers et qui a récemment remis un accord sur la crise financière au président, "sera à la disposition de toutes les entreprises de France qui auront des difficultés à accéder au crédit", a déclaré Nicolas Sarkozy. "On va voir ce qui sera fait de cet argent, on va le suivre, on va le tracer. On fera de l'opinion publique le juge du comportement de nos banques", a-t-il ajouté.

 

Aide aux banques de cinq milliards d'euros via la Caisse des dépôts

La Caisse des dépôts doit être mise à contribution pour soutenir le secteur bancaire avec l'octroi ce jeudi, comme le révèle la Tribune, d'un prêt relais de 5 milliards d'euros à la Société de refinancement de l'économie (SFRE qui va bénéficier de la garantie de l'Etat jusqu'à 320 milliards d'euros), structure destinée à soutenir les banques françaises, qui doit être suivi d'une deuxième tranche de 5 milliards dans une semaine si besoin. Sept banques (BNP Paribas, Banques populaires, Caisses d'épargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, HSBC et Société générale) pourront profiter de ce dispositif, en échange de l'apport de créances de bonne qualité.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce qu'il fait sarkosy maintenant c'est une preparation d'un systhèem capitaliste, qu'i y aura ses inconvinions plus tard, vous faites gaffes

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il es facile de trouver des financement en prenant dans le portefeuille d'autrui. Les communes ont déjà du mal à survivre financièrement depuis les lois sur la décentralisation, et cette fois encore on rogne sur la taxe pro qui est une de leur princi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Déjà des réactions négatives(dans "le monde") certainement de ceux que nous trainons comme des boulets, depuis des lustres. Ceux qui ne veulent surtout rien changer, car pour eux tout est en bonne place.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suis content de savoir que 5 établissements bancaires ont reçu 10,5 milliards d'euros et que le reste des entreprises vont se partager un énorme gâteau de 1 milliard d'euro en 2011 (estimation du cadeau sur la TP 2009) ... vu qu'en 2009 nous allon...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
N'étant ni "stratégique" ni financier, mon banquier m'a bloqué mes comptes, dois-je demander à Sarkozy un plan d'urgence pour me sauver, moi et mes pairs si nombreux, de plus en plus nombreux même. Il est amusant de le voir se démener pour sauver ses...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
IL faut peut etre fermer les marches actions pddt 1 ou 2 semaines (ou plus) et laisser le marche du credit fonctionner normalement d'abord.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La suppression de la TP sur les nouveaux investissements jusqu'en 2010, aura quel impact sur les budgets communaux départementaux et régionaux ?? Les Collectivités territoriales devront encore une fois augmenter les impôts locaux.... bien vu Prés...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.