François Fillon exclut une généralisation du travail le dimanche à tout le territoire

 |   |  241  mots
Dans Le Parisien, le Premier ministre affirme qu'il entend réserver le maintien du travail le dimanche aux grandes zones touristiques.

Le gouvernement ne veut pas généraliser le travail le dimanche mais réserver cette possibilité à certaines zones, notamment touristiques, précisent ce mercredi le Premier ministre et le ministre du Travail. Dans un entretien avec les lecteurs du Parisien, François Fillon souligne que cet assouplissement "est un sujet très controversé", y compris au sein de sa famille politique. "Notre idée consiste à réserver les autorisations de travail le dimanche à quelques secteurs, où les gens travaillent déjà le dimanche", explique-t-il.

"Ce ne sera pas une généralisation du travail le dimanche mais son maintien sur des secteurs très précis: le coeur de Paris, quelques grandes zones touristiques", ajoute-t-il. "Cela permettrait une expérimentation en vue de répondre à des besoins nouveaux", poursuit François Fillon.

De son côté, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a déclaré sur Canal Plus que 3,5 millions de Français travaillaient déjà tous les dimanches et que 7 millions le faisaient occasionnellement. "Cela ne voudra pas dire que tout le monde travaillera tous les dimanches bien évidemment, mais qu'il y a des zones touristiques, où il faut mieux définir les choses, et des grandes zones d'attractivité commerciale, je pense à l'Ile-de-France, aux Bouches-du-Rhône avec Plan-de-Campagne", a-t-il ajouté. Selon lui, l'assouplissement se ferait suivant deux principes: le volontariat et une rémunération doublée là où le travail le dimanche n'est pas déjà en vigueur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 15:03 :
Oui, et comme à la campagne lors des récoltes ou vendanges il faudra exonérer les élèves de suivre les cours en semaine pour aider les parents à tenir les boutiques (lunettes, chapeaux, souvenirs...) enfin tout ce qui est nécessaire aux touristes vacanciers de tout profil et ethnie. Merci François et pourvu qu'on ne baisse pas la TVA de proximité ce qui serait une mesure contre productive.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :