Christine Lagarde table sur 100.000 créations d'emploi grâce au plan de relance

 |   |  190  mots
Le plan de relance annoncé jeudi par le chef de l'Etat devrait permettre de créer autour de 100.000 emplois, grâce notamment aux exonérations de charges pour les entreprises, selon la ministre de l'Economie.

La ministre de l'Economie, de l'industrie et de l'emploi, Christine Lagarde, a affirmé ce vendredi sur RTL que le plan de relance présenté jeudi par Nicolas Sarkozy pourrait permettre la création de 100.000 emplois, grâce notamment aux exonérations de charges pour les petites entreprises en 2009. La ministre a affirmé que le chiffre de 100.000 emplois, qu'elle a annoncé également dans une interview au Figaro vendredi, est "approximatif". (Retrouvez le communiqué du ministère de l'économie).

"C'est une estimation qui a été faite par nos services, on a pris catégorie de mesures par catégorie de mesures", a affirmé Christine Lagarde, "on a consulté les entreprises publiques comme EDF et GDF pour savoir ce qu'elles anticipaient en cas d'acccélération de leur programme de travaux".

Le plan de relance prévoit notamment l'exonération de charges patronales pour les entreprises de moins de dix salariés en 2009. "C'est une mesure incitative, a indiqué Christine Lagarde, on leur retire quatorze points de charges sociales, on ne sait pas si ca va prendre, cela va dépendre un peu de leur détermination", a précisé la ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi donner tant d'argent au plus riche. On ramène la dette de tous les foyers de classe pauvre et moyenne à 10% de leur revenu net et le tour est joué. La consommtion est basé sur le crédit alors libérons le pouvoir d'achat de 60 millions de français plutôt que d'engraisser un peu plus les plus riches. Pourquoi pas? UTO? NON!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi EDF et GDF peuvent être prises comme étalonnage si on vise à établir un plan de création d'emploi notamment pour les petites entreprises comme le dit si bien notre ministre de l'emploi?
-> "pour les petites entreprises en 2009"
et
-> "on a consulté les entreprises publiques comme EDF et GDF"?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
2009 c'est bien sachant que nous sommes encore en 2008, SVP pouvez vous donner davantage de renseignements, à quelle date l'appliquation effective de cette directive et comment procéder afin d'en bénéficier ? à l'avance merci.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le patron d'une PME de moins de 10 salariés ne recrutera que s'il a des comma
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le patron d"une PME de - de 10 salariés ne recrutera que s'il a des commandes en vue, et actuellement, il redoute de ne pas en avoir, car il constate déja que beaucoup de ces éventuels clients temporisent par crainte de l'avenir immédiat. L'exonération des charges sociales n'y changera rien. Mme Lagarde ne devrait pas oublier que le moral des Français est très bas. La conséquence, c'est que la demande sera très faible notamment pour des achats ou des dépenses qui peuvent aisément être repoussés
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour exonérer les charges aux petites moyennes et grosses entreprises qui continuent de faire de gros profits les politiciens touchent t'ils des dessous de tables du syndicat patronal (medef)?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce type d'annonce éculée mérite-t-il de figurer dans un quelconque média ? De la com. pure ! L'objectif est de marquer les esprits des con-citoyens en annonçant un chiffre rond et suffisamment élevé pour que cela montre l'importance de l'action engagée. Si l'on cumulait tous les chiffres de ce type annoncés depuis des années cela fait longtemps que l'on aurait du faire appel à des charters d'immigrés pour occuper les millions d'emploi promis tant par les politiques que les syndicats patronaux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Parait-il que l'exonération de charge pendant 1 an pour les entreprises de moins de 10 salariés n'intéresse pas les employeurs. Ils auraient trouvé plus judicieux que l'Etat allège la taxe professionnelle. D'autant plus que ce programme ne règle pas les problèmes de pouvoir d'achat puisqu'il est précisé par le gouvernement que cette aide concernerait les embauches à bas salaire. Cela ne peut qu'engendrer de la précarité dans une situation économique déjà suffisamment difficile. Le gouvernement a-t-il fait le bon choix, a-t-il prit les bonnes mesures ? Et si ces 400 milliards du plan de relance ne serait qu'en définitive que de la poudre de pétard face à l'explosion de la crise ? Quelle serait alors la solution pour sortir de cette impasse ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je me méfie de l'optimisme béat et notoire de Lagarde, comme l'autre fois quant elle avait déclaré qu'elle tablait sur une croissance de 2,7% pour 2010, c'est vraiment de l'incrédulité, ou de la poudre aux yeux de gourou pour inciter le peuple à consommer. Alors ses 100 000 emplois pour 2009 par le plan de relance, on a du mal à y croire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je note personnellement que Christine Lagarde reste prudente et honnète quand elle dit "on ne sait pas si ca va prendre". Par ailleurs faire un plan de relance sur des crédits non récurrents qui est axé sur l'investissement c'est très raisonnable. La réussite économique de ce plan reste tout de même largement conditionné par la réussite des différents plans nationnaux élaborés en Europe. Le président avait tout à fait raison de vouloir une action coordonnée au niveau Européen. Croisons les doigts...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme.Lagarde déplace du vent et agite des illusions.
----------------------------------------------------------------
Sans commandes,pas d/embauches.
----------------------------------------------
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
allons-y ! et c'est reparti pour une belle langue de bois !!!

hahhahaa
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
14% de reduction de charges. ça et rien c est pareil. nos dirigeants ne savent pas ce qu'est une tpe, ex un employeur de 5 salariés crée 1 poste CA FAIT 20% eh oui, avec un handicap majeur la TPE n'a pas les moyens de recruter des cadres, le dirigeant doit assumer tout et se sent parfois bien seul.(commercial, technique, management, financier.......). Derriere un pseudo cadeau de 180 ? par mois ( pour un sminc), il faut penser que le chef d'entrep devra trouver au moins 2000 ? de marge supplementaire par mois. par les temps qui courent..... . Enfin la tpe hesite à licencier en cas de récession ( l'aspect humain y est fort présent) ce qui amène trop souvent au depot de bilan. L'etat doit placer des chomeurs indemnisés en tpe, l'aide octroyée serait rembourséé à l unedic que losque la tpe récoltera les fruits de son expansion, voila une piste serieuse, efficace et réaliste, qui a le merite de ne rien couter ( mais qui à moyen terme sera génératrice d'emplois stables et régionaux) IL FALLAIT LE DIRE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'urgence n'est pas d'exonérer de charges sociales les futures embauches alors que toutes les PME (tous secteurs d'activité confondus) débauchent . comment au gouvernement peut on ignorer cett réalité ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
yann,

d'où sortez-vous ces "400 milliards" (?????) du plan de relance ????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
400 milliards v'ont aller dans la poche de qui,encore celle des grands patrons,depuis l'euro,tout est trop chére,les maisons leur credit d'impot de l'arnaque 20000?nouveau chauffage c'est dingue inamortissable ,le pris des voitures pareille 30 pour cent trop chere,et ils faut aider les plus riches,au lieu de donner des primmes,baisser les tarifs ,il vendrons plus et il y aura plus de travail et je pourai m'acheter une voiture neuve
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Combien de créations d'emploi seniors enfin des plus de 50 ans demande 1emploi1senior.com
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Combien de plans ont été échaffaudés pour relancer l'emploi, depuis le temps que l'on nous annonce des mesures dites exceptionnelles suceptibles de faire baisser le chômage, il n'y aurait déjà plus de candidats à l'anpe en France. Avec la réalité, on se heurte toujours à la mythomanie des politiques à la française.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
180? d'allégement de charge pour un nouveau salarié smicard. C'est bien de cela qu'il s'agit ? Il y a, à l'évidence, une distance mesurable en années-lumière entre ce qu'est et devient la gestion des entreprises et la perception qu'en ont nos dirigeants gouvernementaux. Un détail, on a besoin d'embaucher les diplômés plutôt que les laisser partir à l'étranger.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Christine Lagarde est la reine des annonces creuses (faire du vélo face à la remontée des cours du pétrole) ou qui sont censées faire plaisir (des chiffres de croissance absurdes). Des exonérations de charges en période de fort déficit, ça va coûter très cher aux caisses de l'état et donc accroître le déficit. Il faut relancer l'investissement en exigeant des banques qu'elles jouent le jeu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La personne qui a signé Faber a raison. Il y a des milliers de compétences inactivées qui pourraient aider les TPE à créer des richesses avec pour objectif de les redistribuer autrement que vers le fisc. Il y a des milliers de séniors qui souhaitent travailler. Y a t'il des cours actualisés de gestion et d'économie concurrentielle à l'ENA ? est-ce que les hauts fonctionnaires sont soumis à la formation continue ?
Autre sujet : Quand l'état décide de diminuer les charges il ne prend pas pour autant l'engagement de financer la sécu. Les plans d'allégement se succèdent et le trou s'agrandit. la recette miracle devient csg et crds qui sont tout simplement le financement par le plus grand nombre d'avantages donnés à des industriels qui délocalisent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'adore lire les réactions aux différents articles.
Concernant cette nouvelle politique de relance, comme les précédentes d'ailleurs ainsi que celles à venir, je dirais simplement que
Les pauvres continuent à s'appauvrir et les riches à s'enrichir. Le fossé entre les classes sociales s'accentue d'année en année, mais jusqu'à quand ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est pour toutes les entreprises qu'il faut baisser les charges et non créer des distorsions de marché
sinon vous savez ce qui va encore se passer :
je licencie, j'externalise une fonction, un service en créant une petite société et je réembauche hors charge, pire ce n'est pas les licenciés que je réembauche c'est des nouveaux que je paye moins cher !
Et le tour es joué !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est vrai que Mme LAGARDE annonce des chiffres qui se révèlent assez rapidement faux : la croissance, le nombre de chômeurs, le pouvoir d'achat et maintenant la création d'emplois. Ca doit être maladif.!Je souhaiterais quant à moi, lorsqu'un politique, quelque soit le poste qu'il occupe, ne réalise pas les objectifs fixés ou fait pas annonces volontairement mensongères, soit immédiatement démis de ses fonctions. Sincèrement j'en ai marre d'entendre des "LAGARDE" nous faire prendre des vessies pour des lanternes !!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
arréton de parler agisoon pas de blalba inutiles

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :