Déjà près de 2000 dossiers pour le médiateur français du crédit

Le médiateur du crédit René Ricol dresse un premier bilan de son action. Il dit avoir déjà reçu 1955 dossiers. Plus de 75% concernent des difficultés avec les banques. 470 dossiers ont déjà été traités.

René Ricol a du pain sur la planche. Le "médiateur du crédit" installé il y a un mois par l'Elysée dressé ce mardi un premier bilan. Il en ressort qu'il a déjà ouvert 1.955 dossiers de médiation. Plus des trois quarts concernent des entreprises de moins de dix salariés. Selon son communiqué, sur le nombre total, 1.715 dossiers concerent des difficultés avec les banques et 62 des sociétés d'assurance-crédit et d'affacturage.

Les services du médaiteur - il est assisté de sept délégués nationaux, 105 médiateurs départementaux, d'une équipe d'analystes financiers et s'appuie sur le réseau des directeurs de la Banque de France - soulignent leur efficacité. Ils indiquent que 470 dossiers ont été déjà clôturés avec 62% d'issues "positives". Le solde de 38% concerne  "majoritairement des entreprises dont les difficultés structurelles sont antérieures à la crise financière" selon René Ricol.

Le dispositif de financement accru de l'économie face à la crise financière et économique devrait d'ailleurs monter en puissance. Bruxelles a en effet donné hier son feu vert au plan français de soutien aux banques. Ces dernières vont ainsi bénéficier d'un apport d'argent frais de 10,5 milliards d'euros. Une seconde tranche d'un même montant pourra être débloqué ultérieurement.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cette crise est née de l'excès de crédit, les banques prêtaient n'importe quoi à n'importe qui sur des durées jamais vues. Et pour en finir avec cette crise, le gouvernement pousse les banques à offrir encore plus de crédit. L'état (en faillite cf. F...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour Je voudrai avoir l'adresse où faire parvenir un courrier au médiateur du crédit voilà mon maildanydu75@yahoo.fr Merçi

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la seule solution, c'est que seuls les gens très intelligents (polytechniciens, dentistes, centraliens, avocats, managers de haut niveau, ...) donc riches (faut pas être con pour être capable de faire fortune, savoir comment s'y prendre) fassent des...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vu la réaction de Thomas: pas d'accord. La crise est née de la boulimie des financiers anglo-saxons. Nous sommes loin d'être surendettés globalement en France. Par contre, les excès des financiers anglo-saxons ont pour effet de geler les fonds dispon...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.