Le projet sur l'extension du travail dominical reporté sine die

Confronté à une opposition farouche, de droite comme de gauche, le gouvernement a annoncé le report sine die de l'examen du texte banalisant le travail dominical.

Les opposants au travail du dimanche ont gagné une première manche. Le gouvernement a annoncé mardi le report de l'examen du texte controversé sur le travail dominical, qui devait intervenir dans les prochains jours, officiellement en raison de "l'obstruction" de la gauche contre le projet de loi sur l'audiovisuel public. Pour l'heure, la proposition de loi du député UMP Richard Mallié est purement et simplement ajournée alors que, lundi soir encore, ce texte figurait bel et bien à l'ordre du jour transmis par le gouvernement à l'Assemblée.

Officiellement désormais, les débats sur l'audiovisuel public sont programmés jusqu'à l'interruption de Noël. La décision finale devrait en fait être prise mercredi par le président Nicolas Sarkozy lui-même. Grand partisan du travail dominical, il recevra à déjeuner à l'Elysée les députés UMP et devrait leur fixer la feuille de route des prochaines semaines.

Plusieurs responsables de la majorité sont donc montés au créneau mardi pour estimer, tel le président de l'Assemblée Bernard Accoyer, qu'il faudrait donner la priorité d'ici Noël au projet de loi, "très pressant", de la ministre du Logement Christine Boutin plutôt qu'au travail dominical.

La gauche avait promis mardi de livrer une bataille encore "plus offensive et déterminée" contre le projet sur le travail dominical que sur l'audiovisuel. Plus de 120 députés de gauche vont publier jeudi dans Libération une tribune, dont le titre: "Repos dominical: Yes week-end !", pastiche le slogan, "Yes we can", de Barack Obama.

Mardi, des patrons, des syndicats et des politiques, dont le vice-président UMP de l'Assemblée Marc Le Fur, l'un des meneurs de la fronde anti-travail du dimanche, ont organisé ensemble "une convention nationale pour le repos dominical". "Le gouvernement est en train de perdre la bataille de l'opinion", veut croire le député UMP Etienne Pinte, lui aussi opposé à toute libéralisation du travail dominical.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Encore une fois nos politiques font de l'électoralisme primaire. mais l'on a les politiques que l'on mérite

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je travaille le week-end, les jours fériés, Noël, jour de l'an, etc ....et si j'avais pu m'en passer, je l'aurai fait volontiers. Laissons aux travailleurs le repos dominical qui me semble bien important pour les liens familiaux et amicaux. De plus, ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
courageux Mr Le Fure spérons qu'il le sera également contre le projet de loi sur la suppression de la pub à la télévision publique.Avec les temps qui courrent ,financer ce service public avec des fonds publics ne me semble pas d'une urgence extême

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'était à prévoir: mais il y a de moins en moins de gens qui vont à la messe. Et puis il suffit d'y aller le samedi ..si des messes existent !La désaffection est irréversible. Par contre , le dimanche est une occasion de se réunir en famille : t...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quand on se trompe, il n'y a aucune honte à le reconnaître. Cela s'appelle la démocratie. Cependant, certain pervers, sûr qu'il a toujours raison, agira par d'autres biais pour faire passer l'idée majoritaire dans le pays que travailler le dimanche,...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La préservation du tissus social exige une structuration des lieux, des activités et du temps. Le repos dominical est un élément très structurant de notre vie scoiale et familiale, il faut donc le préserver sauf acs de force majeure. Et permettre l'o...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Espèrons simplement que le Président ne va pas se donner le beau rôle en annonçant qu'il a pris la décision de supprimer ce projet de loi pour répondre aux préoccupations des français. Toujours la même méthode on teste et si cela ne passe pas on se d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
le president ne dénoncait il pas les orphelins de 4heures ! pouquoi créer ceux du dimanche

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Travailler le weekend, les jours fériés, .... pour laisser les enfants à la dérive c'est se préparer des jours de délinquance

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une liberté de plus qui nous est refusée par les conservateurs...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les services dit d'intérêt général fonctionnent souvent 24h/24h-7j/7j. Pourquoi ne pas laisser aux collectivités territoriales (principe de subsidiarité) le soin d'identifier quels services elles définissent comme d'intérêt local et devant fonctionne...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suit totalement opposé au travail le dimanche. Cela va mettre en peril tout les petits commerce de proximité, les marchand ambulant....Mais c 'est bien beau de faire travailler les gens le dimanche... alors donnez moi la solution pour un couple av...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"Car tel est mon bon plaisir" : on amuse la galerie en prenant au sérieux toutes les lubies du prince,tel le travail dominical,le régime sec pour la TV publique, alors qu'on continue à s'acharner sur l'education Nationale et la fonction publique en g...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.