France : nouveau recul des mises en chantier et des permis de construire

 |   |  135  mots
Fin novembre, les mises en chantier de logements neufs ont chuté de 12,7% sur un an, et les permis de construire de 17,1%. Le secteur non résidentiel plonge encore plus.

L'immobilier français continue de souffrir. Les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 12,7% sur un an à fin novembre, à 379.374 unités, et de 14,4% sur trois mois à 95.303 unités, selon les données publiées ce mardi par le ministère de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durables. Les permis de construire s'inscrivent quant à eux en recul de 14,7% sur trois mois à fin novembre, à 112.701 unités, et de 17,1% sur un an à 461.372.

Le recul des permis de construire comme des mises en chantier est encore plus marqué dans le secteur des locaux non résidentiels. A fin novembre, les permis de construire chutent de 24,3% à 38.861.700 m2 sur un an et de 22,2% à 10.135.100 m2 sur trois mois.

Pour les mises en chantiers, le recul est de 17,6% sur un an à 34.493.400 m2 et de 23,0% sur trois mois à 8.475.600 m2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il convient de stabiliser la population actuelle par un immigration nette = à 0. Il ne sera alors plus nécessaire de faire un effort de construction
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour rétablir la situation, il faut que les parlementaires se mettent au travail et que les pouvoirs publics engagent sans délai des actions énergiques :

poursuivre les dirigeants de banques défaillantes, ils devront démissionner,

appeler les assurances Responsabilité Civile Professionnelle des banques en garantie pour indemniser les clients laisés,

stopper l'aide publique au Banques et obliger leurs actionnaires à remettre dans leur capital leurs dividendes somptueux des années fastes antérieurs

sanctionner les banques qui persisteront à étouffer l'économie

Voilà ce qui deviendra indispensable pour rétablir la confiance perdue

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On fait tout à l'envers, on découragage les investisseurs, voir loi de finances pour 2009, les revenus fonciers super-taxés, mort programmée des LMP, LMNP (loueurs investisseurs), taxes foncières hausse Delanoé 27%, réduction du dépôt de gtie, blocage des crédits etc...et on accueil de plus en plus de populations en situation précaire en faisant fuir les contribuables aisés qui pourraient investir. Je suis pour une solidarité possible mais là celà devient impossible on ne peut pas loger ni accueillir toute la misère du monde. Avec la récession grave qui arrive et qui progresse chaque jour ces erreurs passées vont peser très lourd en 2009 il est malheureusement à craindre le pire.
et les RTT vont vraiment bien porter leurs noms de REDUCTION TOTALE du TRAVAIL.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les petits investisseurs se sont fait rouler dans la farine avec les lois Demessine et de Robien, ne compter plus sur eux pour palier aux rôle de l'etat commencer par régler les problèmes engendrés par ces lois
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ok avec fl. La france paye et paiera sa politique du laisser faire, de la pensée unique umps: l'argent n'est plus ici a cause du patronat internationaliste , de la classe gouvernante internationaliste ( sarko président Judéo-Hongrois) mais non moins Internationale (Aimons nous les uns les autres et" y'aura plus de guerre ", en oubiant nos fondamentaux ( Si vis pacem pare bellum et 732, c'est quoi? un nombre satanique, disons antibarbare)) délayée dans une Europe envahie par la pauvreté culturelle ,économique, artistique , sanitaire, de " l'ouverture" d'esprit relayée par la caste enseignante non moins umps, par l'église catholique imbibée de cette même pensée unique, de la Justice "Badintérienne" . Continuons à soutenir la Pensée U ' comme les magasins' et la France sera un pays pauvre et en voie de sous développement, but recherché de cette même Pensée. Il est loin le temps du Vox Populi ,Vox Dei, le temps de la culuture latino-grec délaissée au profit du chinois du mongol de l'arabe . Continuons, perséverons, nous sommes sur le bon chemin, celui des champions du cirque, de l'arène, des accrobates, des saltimbanques, ie de la décadence.
Non solum une nouvelle Rome envahie de barbarie se crée Sed etiam le pouvoir le favorise. Le parler "Banlieu" est le must et niker sa mere est vénéré. Meme "la putain" de la répubique se vante de ses cinquantes amants. Continuons, Continuons, Continuons ...........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en un, je dirais un anti-libéral "...remettre dans leur capital leurs dividendes somptueux des années fastes antérieurs..." et on remonte jusqu'à quand 1974.....
en deux, je dirais un ... anti-immagration
....eh beh, c'est pas avec ça qu'on va faire avancer les choses...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les banques ont durci les conditions d'octroi des prêts et bloquent ainsi un nombre important de candidats à la propriété. Elles se sont toujours comportées en "prêteurs sur gages" et pratiquent les taux d'usure avec leurs agios.
Aujourd'hui, elles ont pris conscience du risque sur l'immobilier gagé qui ne veut pas grand chose quand les volumes en vente sont trop importants. Elles ont aussi ruiné les familles qui ont "choisi" le taux variable. Ne peuvent-elles envisager la systématisation de taux fixes ? Si les taux variables permettent aux familles modestes d'acquérir, est-ce que l'état "solidaire" ne peut trouver une solution pour les acroissement excessifs des taux ?
Il est important pour la cohésion sociale du pays que la construction immobilière soit préservée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'effort de construction n'est pas intéressante pour le peuple mais pour les grands groupes du BTP qui vont se remplir les poches au profit du contribuable qui paiera des impôts de plus en plus lourds et vivra de plus en plus chichement. La relance par l'investissement profitera à l'ultra libéralisme, à la mondialisation. Mondialisation aussi de l'habitat sous forme de HLM's permettant la densification avec des voitures qui brûleront notamment à la St Sylvestre, avec comme le dit si bien flb des nike ta mère en veux-tu en voilà. Cette relance est nocive pour la France. La vraie relance consisterait dans la mise en place d'un plan de stabilisation de la population avec notamment la formation des chômeurs pourqu'ils retrouvent du travail. Stabilisation avec entrées - sorties =0 c'est-à-dire une immigration nette nulle. Alors le chômage baissera, la qualité de vie augmentera et les guignols des banlieues seront matés progressivement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
... Remarquez, je suis assez d'accord avec ce qui est dit plu haut : il y a une solution, à tout cela : il suffit de prendre un aller sans retour vers l'Afrique ou le Viet-nam, se faire construire une somptueuse villa pour quelques milliers d'euros et se faire servir par des domestiques à 1 euro par jour , avec, en prime , un soleil qu'on n'a pas toujours chez nous ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :