France : 64.000 chômeurs de plus en novembre

 |   |  211  mots
En novembre, le nombre de chômeurs de catégorie 1 a augmenté de 3,2%, soit 64.000 chômeurs supplémentaires. Une augmentation significative par rapport aux chiffres d'octobre (+2,4%, 46.900 chômeurs de plus), qui marquaient déjà la plus forte hausse depuis quinze ans.

Patrick Devedjian, ministre chargé de la relance, avait prévenu ce mardi qu'il fallait s'attendre à des chiffres de l'emploi "catastrophiques". De fait, en novembre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie 1* a augmenté de 3,2% (+ 4,1% pour les hommes, +2,2% chez les femmes), soit une hausse de 64.000 personnes, en données corrigées des variations saisonnières, selon un communiqué de la Dares (ministères de l'Emploi et de l'Economie).

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 est en hausse de 8,5%. A fin novembre, il y a ainsi en France 2.068.500 demandeurs d'emploi.

A titre de comparaison, en octobre dernier, le nombre de chômeurs avait augmenté de 2,4%, soit 46.900 personnes sans emploi supplémentaires. C'était alors la plus forte hausse depuis mars 1993.

Concernant les catégories d'âge les plus fragiles, le chômage des moins de 25 ans croît en novembre de 3,3% (et de 14,3% sur un an) et celui des plus de 50 ans croît de 3,1% (+7.3% sur un an).

Le nombre de chômeurs inscrits depuis un à deux ans augmente de 3,4% et celui des inscrits depuis deux à trois ans croît de 4,7%.

* Personnes sans emploi immédiatement disponibles, tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi, à la recherche d'un emploi à durée indéterminée à temps plein.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les pays les plus touchés par le chômage sont les pays qui ont régularisé des millers de clandestins comme l'Espagne. En fait, les économies occidentales n'ont pas besoin de main d'oeuvre non formée et celle-ci reste donc inemployée et vient gonfler les statistiques de l'emploi. Il faut repenser l'activité en terme de population stable, condition indispensable pour assurer une vie qui ne soit pas une vie d'esclave au travail pour financer en permanence des besoins en infrastructures pour les noueaux arrivants.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La France paie de plein fouet l'effet des 35 heures qui fait que l'on supprime les emplois la ou ils coutent le plus cher ! Allez encore un peu plus de social demandé par Mme Aubry qui a deja mis la France par terre et nous passerons bientot dans les pays en voie de developpement !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A quand le plan de relance économique promis par l'état ? Ce dernier a su trouver des milliards pour sauver les banques, des milliards pour relancer en 2009 les grands chantiers des administrations (SNCF...)que va t-il trouver d'auusi ambitieux pour relancer l'emploi ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
est ce que le nombre de chomeurs va baisse
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Conclusion d'une année horrible, traduisant l'absence d'une politique sociale forte, à l'opposé des v?ux présidentiels. un seul avantage à ce terrible constat : 2009 ne pourra être que meilleur, quand on part de si bas !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Habituellement, ce type d'information suscite de très nombreux commentaires. Une fois de plus l'information est incomplète car 64.000 est le résultat de ceux qui entrent dans la classe 1 et de ceux qui en sont sortis soit vers d'autres classes, soit en fin de droit (avec possible RMI), soit vers un poste. ce sont ces chiffres détaillés qui sont interessants.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le chômage existe partout de par le monde. Même la Chine, l'usine du monde qui travaille pour ainsi dire à l'oeil prévoit jusqu'à 350 millions de chômeurs, en 2009. Alors la France avec ses 2millions de chômeurs c'est peanuts. Le problème du chômage doit donc être résolue non par une fuite en avant, mais par une plus grande solidarité et chose esquissée par les socialistes, le partage du travail par le biais des 35 heures. Que l'on ne vienne pas nous dire que la France n'est pas assez compétitive ! C'est une ineptie ! Par contre il serait urgent de prévoir une politique de stabilisation de la population avec une optimisation des ressources humaines par la formation des chômeurs pourqu'ils puissent prendre la relève des gens au départ pour la retraite. Voilà quel devrait être le plan de relance : la mise en place d'un plan de stabilisation de la démographie et non pas de construire des routes, des écoles, des hopitaux, .... des HLM's pour des immigrés attirés par le plan de relance et qu'on entasserait dans des Gourbis inhumains encore appelés HLM's
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LA CREATION D'ENTREPRISES EST UN MOYEN DE REDUIIRE LE NOMBRE DES CHOMEURS.. ENCORE FAUDRAIT-IL L'ENCOURAGER EN FRANCE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tiens j'en rajoute 2 CCD jeunes et passez d'heures pour toucher le chômage et il doit en avoir u paquet d'autre . bonne année et du travail pour tous
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord avec FL, sauf sur le chiffre du chômage, ce ne sont pas 2 mais 4.5 millions de chômeurs que compte la France, si l'on cumule les catégories 1 à 8 de l'anpe + les 450000 chômeurs de + de 55 ans dispensés de recherche d'emploi + la moitié des 1.2 millions de rmistes qui ne sont pas inscrits à l'anpe...

Tant que les politiques de lutte contre le chômage et la précarité ne se borneront qu'à des mesures de soutien à la croissance, la situation ne fera qu'empirer.
La croissance ne cesse de baisser depuis 30 ans malgré des dizaines de mesures en sa faveur et autres plans de relance, et la productivité, elle, ne cesse d'augmenter.
Pousser la population à consommer toujours plus, en s'endettant, alors que nous sommes dans un marché saturé ne peut que déboucher sur une impasse.
Il faut inverser cette logique qui a prouvé son inefficacité depuis 30 ans et d'abord "casser" la chômage et la précarité en repensant la répartition des gains de productivité par le biais, entre autres, du temps de travail.
Voir les ouvrages de Pierre Larrouturou par exemple à ce sujet.
http://nouvellegauche.fr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :