L'accord sur les retraites complémentaires prêt à entrer en vigueur

 |   |  200  mots
FO et la CFTC ont indiqué ce lundi qu'ils signeraient l'accord syndicats-patronat sur les retraites complémentaires mis au point le 23 mars. Avec la CFDT, qui a annoncé son intention de le signer, le texte - qui maintient à 60 ans l'âge minimal de départ à la retraite à taux plein pour les personnes ayant suffisamment cotisé - recueille ainsi la signature de la majorité des syndicats.

FO et la CFTC ont indiqué ce lundi qu'ils signeraient l'accord syndicats-patronat sur les retraites complémentaires mis au point le 23 mars, ouvrant ainsi la voie au maintien jusqu'à fin 2010 des conditions déjà en vigueur pour bénéficier d'une pension complète.

La CFDT ayant déjà annoncé son intention de le signer, le texte recueille la signature d'une majorité de trois syndicats sur cinq, et devrait entrer en vigueur ce mercredi.

Malgré ses efforts, le Medef n'a pas réussi à imposer le relèvement à 61 ans - contre 60 ans aujourd'hui - de l'âge minimal de départ à la retraite à taux plein pour les personnes ayant suffisamment cotisé. Dans un communiqué, la CFTC a "dénoncé"  le "chantage" exercé par l'organisation patronale sur ce point.

Tout en poursuivant la baisse relative des futures pensions, l'accord a également exclu la hausse de cotisations réclamée par plusieurs syndicats. "Nous ne pouvons que regretter, afin de pérenniser les régimes, le blocage patronal sur l'augmentation du montant des cotisations dans un contexte où les régimes par répartition ont fait la preuve, dans le cadre d'une gestion paritaire, de leur efficacité", a regretté FO dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
merci à la tribune pour l'info objective la revendication principale des org syn était l'arrêt de la baisse du rendement
elles signent un accord qui poursuit la dégradation il faut plaindre les futur retraités pourtant les organisations syndicales ont tous pouvoir de gestion dans le cadre du paritarisme
vont elles s'élever maintenant conte les pouvoirs publics pour insuffisance et dégradation sur la partie retraite régime général ce serait un comble
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je m'étonne que le Medef, le gouvernement et les syndicats de salariés n'ai pas pensé à inviter à la table des négociations Monsieur BOUTON, un expert en matière de retraite me semble-t-il?
Y aurait-il des mondes parallèles, probablement. Mais ce qui est sûr c'est qu'il existe des vases comunicants que dans un seul sens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :