Exclusif - L'Unedic veut lancer un emprunt pour financer son déficit

Unedic va faire un emprunt massif pour financer un déficit qui atteindra 4,6 milliards d'euros en 2010, indique Geoffroy Roux de Bézieux à la Tribune.

Le conseil d'administration de l' Unedic va examiner vendredi le lancement d'un nouvel emprunt afin de financer son déficit qui devrait atteindre 18 milliards d'euros fin 2013, déclare son président, Geoffroy Roux de Bézieux. "Nous avons un emprunt de deux milliards d'euros qui arrive à échéance en février 2010. Il nous faut donc restructurer notre dette. La période est favorable: il y a beaucoup d'appétence des marchés pour les acteurs institutionnels et les taux ont baissé", souligne-t-il dans un entretien publié vendredi dans le quotidien La Tribune.

Les comptes de l'assurance chômage sont passés d'un excédent de 4,5 milliards d'euros en 2008 à un déficit prévu de 1,3 milliard en 2009 et de 4,6 milliards en 2010, précise-t-il, ajoutant que le "le déficit cumulé à fin 2013 pourrait atteindre 18 milliards d'euros". Il ajoute que la décision de revaloriser ou non les allocations chômage au 1er juillet sera prise lors du même conseil d'administration, qui se tient dans la matinée.

Retrouvez l'interview complète de Geoffroy Roux de Bézieux dans La Tribune de ce vendredi

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Qui va donc souscrire à un emprunt, même garanti par l'Etat, basé sur la solvabilité future des chômeurs, alors que des sommes farmineuses dorment et dormiront encore dans les paradis fiscaux ? C'est une bonne blague à la française, comme les gogos f...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Emprunts, emprunts, emprunts. Les Dirigeants n'ont plus que ce mot à la bouche. Cela ne va pas, cela ne va plus car cette mode, ce n'est pas bon du tout. La France est atteinte d'une maladie mortelle. Cela suffit maintenant, il faut en sortir de cett...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'UNEDIC qui emprunte pour financer son déficit. On à rien compris à la crise actuelle ! C'est une crise de l'emprunt que nous vivons... Et pour financer les déficits accumulés en partie du aux emprunts précédents, que fait on ? On emprunte de plus b...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
N'oublions pas que le Medef a obtenu une baisse des cotisations patronales sur les cotisations ASSEDIC l'année dernière... Sans anticiper une seconde la hausse du chômage qui allait suivre. C'est complètement absurde.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
PAS UN RADIS, PAS UN FIFRELIN. Je paye tous mes impôts (personnel et société) depuis des années. Ou est passé le pognon ?????En retrocommissions ????

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cette fois ci on est au bout du bout emprunter pour financer l'investissement soit, emprunter pour financer le fonctionnement le l'Etat ça commence à craindre, mais pour indemniser les chômeurs... les cerottes sont très bientôt totalement cuites,... ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ALLEZ Y! ! ! ! PERSONNE NE DIS RIEN bande voleurs

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La mode est aux "emprunts", allons y!!... Pour financer les pertes cumulées maintenant!!!18 Milliards sur combien d'années? et quelles années...3 années de suite? Dépot de bilan obligatoire!! Structure trop lourde et/ou déséquilibre recettes/indemnit...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le prochains subprime on le connait maintenant, l'explosion en vol de l

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le prochain subprime on sait ou le trouver, la bulle sera faite par les politiques trop gourmants et les Etats dépensiers, Inflation garantie, impots garanti et Bercy veut faire revenir les expatriés fiscaux avec une politique pareil qu'elle rigolade...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Oui FL a raison , Un emprunt c'est fait pour financer des investissements dont on a attend une rentabilité et non pour éponger des déficits .Ceci est valable tant pour cet emprunt de l'Unedic que celui de Sarko qui veut éponger ainsi le déficit des r...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suis d'accord avec Fatalitas, j'irai plus loin en proposant un emprunt pour le rsa. car les nouveaux prélèvement sociaux qui passent de 11 à 12,1% ne suffiront jamais...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.