Un impôt efficace ?

La Suède a institué la taxe en 1991 avec succès.

Pour les Suédois, pionniers en la matière, pas de doute : la taxe carbone, instituée en 1991 au prix de 27 euros la tonne (elle en "vaut" aujourd'hui 108 euros), a permis au pays de réduire ses émissions de carbone de 9 % sans entraver la croissance économique. La question de l'efficacité d'une telle taxe est bien évidemment au centre des débats.

La fiscalité a toujours été un instrument puissant pour modifier les comportements. Or, dans les objectifs du Grenelle de l'environnement, il s'agit bien, sur le long terme, de changer les modes de production et de consommation. Mais la récession incite les pouvoirs publics à la plus grande prudence : trop forte, la taxe risque de nuire au pouvoir d'achat et à la compétitivité de notre économie ; trop faible, elle ne donnera aucun signal clair du principe "pollueur payeur". L'impact sera in fine mesuré sur les gains d'émissions mais aussi à l'aune de notre consommation d'énergies fossiles, soit environ 12 barils de pétrole par an et par habitant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pour être apte à payer la taxe carbone, je trouve qu'il faudrait une étude pointue de la pollution par région.La région parisienne de part sa position dominante en circulation camions,voitures, bouchons ou les voitures font du sur place gr^ce aussi a...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.