Tepa : les intérêts d'emprunts

 |   |  168  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La bonne idée au meilleur moment.

Aider les Français à acheter leur résidence principale : tel était l'objectif de la déduction des intérêts d'emprunts inscrite dans la loi Tepa.

La mesure a fait mouche et 860.000 foyers fiscaux ont demandé cette année à en bénéficier dans leur déclaration des revenus 2008. Ce qui coûtera 965 millions d'euros au budget de l'État. Un an plus tôt, 375.000 foyers avaient profité de la déduction (pour un coût de 250 millions), mais elle ne s'appliquait qu'aux logements achetés après le 6 mai 2007, date de l'élection de Nicolas Sarkozy.

Parmi ces bénéficiaires de la première heure, 7.000 se situaient dans la tranche d'imposition la plus élevée (40 %) et 60.000 dans la tranche des 30 %, la grande majorité appartenant donc aux classes moyennes. Cette déduction a sans doute un peu freiné la crise immobilière, mais les restrictions de crédit décidées par les banques en 2008 puis l'attente d'une baisse des prix ont fortement pesé sur les transactions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :