Médecins : baisses de tarifs en vue dans le budget de la Sécu pour 2010

 |   |  190  mots
Radiologues et biologistes pourraient être mis à contribution à hauteur de 250 millions d'euros. Le plan d'économies ne sera pas à la hauteur du déficit.

Les ministères du Budget et de la Santé tentent de construire un budget 2010 pour la Sécurité sociale, avec une série de pistes d'économies qui sont très loin de permettre un redressement des comptes. Parmi les mesures actuellement sur la table figurent des baisses de tarifs pour les médecins spécialistes les mieux lotis. Les biologistes pourraient en faire les frais à hauteur de 100 à 150 millions d'euros, via une baisse de la tarification de leurs actes. « La biologie française coûte 1 milliard de plus par an que la biologie allemande sans que cela soit justifié », justifie un proche du dossier. Les radiologues, qui perçoivent les revenus parmi les plus élevés chez les médecins, ont déjà été mis à contribution cette année via un nouveau mode de cotation de leurs actes. Ils pourraient voir à nouveau leurs tarifs baisser pour réaliser une économie proche de 100 millions d'euros. D'autres spécialités « aisées » pourraient être visées, notamment les anesthésistes, les cardiologues interventionnels et les médecins nucléaires.

Retrouvez toutes nos informations sur ce dossier dans La Tribune de ce mardi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2009 à 8:41 :
Pour sortir des délires et des commentaires café du commerce:
1) Les médicaments ne France sont les moins chers d'Europe (et du monde occidental) car la sécu négocie comme nulle part ailleurs le tarif qu'elle accepte de rembourser.
2) Les spécialistes pratiquant les dépassement d'honoraires (chirurgiens, obstétriciens,...) sont ceux dont les tarifs sécu sont totalement inadaptés à leur actes et couts réels, d'où les dépassements quasi systématiques.
Les spécialistes aux revenus les plus élevés ne pratiquent PAS de dépassement d'honoraires (radiologues, biologistes, etc...) car ils bénéficient d'une tarification qui a certes baissé mais dans le même temps ils ont réalisé d'importants gains de productivité. Une nouvelle baisse parait donc logique. Ceci dit les médecins libéraux français restent rémunérés en dessous de la moyenne européenne des médecins libéraux (cf étude très exhaustive de l'IGAS en 2009) toute spécialité confondue.
3) L'assurance maladie voit sa croissance des dépenses parfaitement sous contrôle depuis plusieurs années (niveau de l'inflation) et ne "coûte" que 10% du PIB contre plus de 15% aux USA pour le résultat très inégal que l'on sait, ce qui reste dans la moyenne européenne.
4) C'est l'Hôpital public et sa gestion calamiteuse qui absorbe plus de 70% du bugdet de l'assurance maladie (essentiellement en raison des sureffectifs, ou de l'inadéquation besoins-moyens) et qui est donc responsable de la très grosse partie du déficit.
La médecine libérale est celle qui nous permet à TOUS d'être soigné, opéré, radiographié, ... sans délais d'attente à un coût 25% à 40% inférieur à celui de l'hôpital. L'hôpital serait incapable aujourd'hui d'assurer cette mission au même coût.
Donc avec des dépenses tenues malgré une population qui vieillit et les nouveaux traitements toujours plus chers, le déficit est essentiellement du à une insuffisance de recettes (probablement sciemment entretenue) afin de crier aux déficits et de contraindre tous les acteurs dus système à des efforts (personnel hospitalier, médecins libéraux, ambulanciers, big pharma...)
Je termine en rappelant le montant total des exonération de charges sociales (donc recettes de la sécu normalement), véritable maquis plutôt inefficace, non compensé par l'Etat : plus de 40 milliards....vous avez dit déficit ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
certes les spécialistes se gavent!!!il est temps de réduire leurs tarifs parfois fantaisistes et a la tête du client .Ne pas oublier (les budgétivores les ambulanciers) .aucun contrôle des abus de nouvelles sociétés se créent quasiment tous les jours!!!!!!!!!!A quand un réglementation??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est comme dans une entreprise quand il n'y a plus d'argent on fait des economies
invraisemblables
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les patients vont devoir patienter les délais d'attente vont encore augmenter l'achat de matériel performant vat etre différé,"les vocations" médicales
vont s'effondrerššainsi que la qualité de la médecine
on ira probablement cherchez des spécialites à l'étranger(dans les pays qui n' ont pas de spécialités) et la discriminations par l'exclusion de l'acces aux des plus défavorisés pourra pleinement s'exprimer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
A mon sens les médecins, globalement, profitent trop de la sécu .
Exemple : un gastro entérologue était passé dans ma chambre, "cà va, vous avez bien dormi" , un toucher sur le ventre" . Lors de chaque visite (environ 5 mn) la facturation était une visite de spécialiste au prix fort . Une ambulance m'avait fait faire le tour de la ville avant de me déposer à l'endroit qui devait me recevoir . Des exemples de facturation abusive il y en a chaque année par centaines dans chaque département . Messieurs les médecins et messieurs les ambulanciers soyez honnêtes avec vous même et avec la Sécu .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et aucune économie sur l'A.M.E de kouchner et aubry qui déja en 2003 coûtait à la sécu :
170 000 (nombres de bénéficiaires) x 6000 ? (coût moyen annuel d'un bénéficiaire) = 1 milliard et 20 millions d'?. http://www.ifrap.org/L-Aide-Medicale-d-Etat-AME,0479.html
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le proche du dossier est un nul. Les allemands ont 370 plateau techniques et ne font aucun prélévement (fait par les médecins et infirmères). ce sont des usines. Nos labos font beaucoup lus et avec une qualité nettement plus élevée dans dans délais moindres
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tant que les labos pharmaceutiques continueront d'imposer leurs prix, toujours très élevés, sur des médicaments bien remboursés....mais c'est plus facile de faire payer et de culpabiliser les malades...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faut il vraiment faire porter le chapeau à des gens qui gachent leurs jeunesse en faisant plus de 10 ans d'études pour vous??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a force de tirer sur la caisse de sécurité sociale,le coup de fouet arrive,sans compter les dépassements.Et si un jour elle devait être en redressement ,il y aurait certainement du ménage à faire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Sécurité Sociale doit subir un grand soir, pour revenir au service des défavorisés et des fragiles. Parmi ce grand soir, figure le panier minimum de soins. Mais, également, la baisse des revenus des laboratoires, pharmaciens ( à peu près 3 milliards d'Euros), des généralistes et spécialistes ( à peu près 7 milliards d'Euros). Alors, il la fait, la rupture, le Président?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vu le train de vie des biolgistes et radiologues libéraux, cette petite atteinte sur leur chiffre d'affaires annuel sera à peine perceptible. Personnellement, je pense qu'il s'agit d'une mesure tout à fait raisonnable et par ailleurs encore insuffisante. Le rendement de certaines analyses et actes de radiologie atteignent quand même pour certaines plus de 80%!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Parlons que des ambulances qui ne servent que de taxis, avec la complicité de médecins complices et associés. La course sert a faire des emplettes. La course vers l'hôpital prends au passage deux passagers: donc à trois dans le véhicule; trois courses facturées. En ce qui concerne les courses aller retour pour massages discutables. Bravo les abus la Sécu les aimes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous verrez bien quand on aura un systeme à l'americaine avec la consultation chez le generaliste à 150 euros et le spécialiste renommé à 1000Euros, on verra si les tarifs aujourd'hui du medecin sont si elevés...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Depuis combien de temps la sécurité sociale est en déficit?......
Depuis combien de temps la branche maladie est en déficit?....
Quel est le niveau de rémunération, en moyenne ,des radiologues et biologistes?...
Allez, quand ces messieurs spécialistes seront ils enfin responsables financièrement parlant?....
Et je ne parle du corporatisme.....des labos.....des pratiques "très spéciales" de certaines professions médicales ou prestataires?......
Mais de qui se moque t on??
Allons un peu de courage à tous! de courage financier bien entendu!......
Laissez les malades, les patients, les "clients" (heu pardon, j'ai dis un gros mot) tranquilles et l'ensemble du peuple qui essait de combler ce déficit abyssal....

Quand à la volonté politique....hum hum, comment "taper" sur les personnes qui ont voté pour vous?....
Mais de qui se moque t on?........................

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :