Arrêts de maladie : le délai de carence ne devrait pas changer

 |   |  222  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Eric Woerth, ministre du Budget, a rejeté ce mercredi l'idée d'augmenter d'un jour le délai de carence au-delà duquel les indemnités sont versées en cas de maladie. Mais il a réaffirmé la volonté du gouvernement de lutter contre les arrêts de travail abusifs.

Le délai de carence de trois jours des arrêts de maladie ne devrait pas augmenter. Même si le gouvernement souhaite lutter contre les arrêts abusifs, il n'est pas d'accord sur l'idée de passer à quatre jours le délai de carence, a expliqué ce mercredi le ministre du Budget, Eric Woerth.

Cette idée avait été proposée à l'occasion d'un amendement du député Yves Bur (UMP), qui a été rejeté par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée.

Ce délai de carence correspond à la période au-delà de laquelle sont versées les indemnités journalières en cas d'arrêt de travail pour maladie. Dans ce cas, ces indemnités sont versées par la Sécurité sociale après ce délai, soit à partir du quatrième jour, délai pendant lequel le salaire est à la charge de l'employeur.

L'amendement d'Yves Bur prévoyait d'augmenter ce délai afin "d'éviter la multiplication des arrêts de travail du vendredi et du lundi" et de "responsabiliser ainsi les assurés" sociaux.

Cet amendement pourrait être à nouveau déposé jeudi lors de l'examen du projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSSS). Mais il a peu de chance d'être adopté puisque tous les groupes, dont l'UMP, y sont opposés.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2009 à 8:31 :
Constater que les arrêts de travail augmentent malgré les contrôles sans se demander une seconde pourquoi, sinon de faire l'hypothèse que ce serait par pure paresse et qu'il faudrait "responsabiliser" les assurés ! Nous sommes gouvernés par des b?ufs et/ou des irresponsables.
Les arrêts de travail sont pour l'immense majorité à interpréter comme un symptôme de la dureté des conditions de travail, une soupape qui permet de tenir. Un autre symptôme, beaucoup plus dramatique sont les suicides. Empêcher les arrêts de travail pour maladie sans améliorer les conditions de travail, c'est supprimer cette soupape, et c'est à coup sûr augmenter les atteintes à la santé plus graves. Si la sécurité sociale connaît un tel déficit, c'est aussi en grande partie parce qu'elle assume les conséquences des mauvaises conditions de travail (arrêts maladie), alors que ce sont les entreprises qui devraient les prendre en charge (cotiser davantage à la caisse ATMP pour les accidents du travail et les maladies professionnelles qu'elles génèrent, investir pour améliorer les conditions de travail...) !
a écrit le 29/10/2009 à 21:01 :
Tout à fait d'accord avec ABUS. Quand trouverons nous un journaliste capable de relayer très fortement et à répétition cette information sur les comptes de la Sécurité Sociale afin d'arrêter de nous culpabiliser. S'il est vrai que les dépenses augmentent il est vrai que la population vieillit aussi. Finalement à quoi sert la Cour des comptes et notre cher Philippe SEGUIN si l'Etat ne rétablit pas les comptes comme celui-ci le fait si justement remarqué dans ses remarques?
ABUS et les autres il faut continuer inlassablement notre travail d'information à la moindre occasion et surtout auprès des médias très reconnus. Cela va finir un jour
a écrit le 29/10/2009 à 21:01 :
Tout à fait d'accord avec ABUS. Quand trouverons nous un journaliste capable de relayer très fortement et à répétition cette information sur les comptes de la Sécurité Sociale afin d'arrêter de nous culpabiliser. S'il est vrai que les dépenses augmentent il est vrai que la population vieillit aussi. Finalement à quoi sert la Cour des comptes et notre cher Philippe SEGUIN si l'Etat ne rétablit pas les comptes comme celui-ci le fait si justement remarqué dans ses remarques?
ABUS et les autres il faut continuer inlassablement notre travail d'information à la moindre occasion et surtout auprès des médias très reconnus. Cela va finir un jour
a écrit le 29/10/2009 à 9:16 :
Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer...
a - Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,
b - Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...
c - Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste ...
d- Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche,
e- Taxe de 0,50 ct sur les boites de médicaments.
f- etc.......

Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
Or, savez-vous que :

a - Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 7.8 milliards
b - Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 3.5 milliards
c- Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1. 6 milliards
d - La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1,2 milliards
e - La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards
f - Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards
g - Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards


En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.
Conclusion , si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d' excédent. Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu.

a écrit le 29/10/2009 à 8:39 :
lls veulent vraiment nous éradiquer ...incroyable les seuls qui souffrent c les petits salaires ...vous nous prenez pour des billes ...
vivement que ca se reveille
a écrit le 29/10/2009 à 7:40 :
Au lieu de s'acharner sur les gens qui prennent des arrêts maladie,le gouvernement ferait mieux de s'attaquer aux raisons qui poussent les salariés à prendre des arrêts de travail. Ces raisons tout le monde les connait mais il est beaucoup plus facile de s'en prendre aux salariés!
a écrit le 29/10/2009 à 7:39 :
M. Woerth ne va pas augmenter le nombre de jours de carence car il a sa réputation à défendre ! Il n'est pas un gestionnaire mais au contraire un champion hors norme du déficit. Inquiétant, d'avoir un tel homme comme ministre du budget.
a écrit le 29/10/2009 à 7:35 :
Il faudra bien augmenter le nombre de jours de carence si on veut éviter les abus actuels
a écrit le 29/10/2009 à 5:20 :
exatement nous cotisons tous les mois il est tout a fait normale que nous puissions bénéficié des jours d arrets c est un droit
a écrit le 28/10/2009 à 19:01 :
pour certains aventages du systeme FRANCE .il n y pas de jour de carence .
a écrit le 28/10/2009 à 16:15 :
pouquoi contisons-nous sur nos feuilles de paye quand lorsque survaint la maladie nous sommes considéré comme des poison de la société. nous ne sommes que pour eux que des profiteurs... mais qui paye, bien sur, leur impots.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :