Congrès de la CGT : Bernard Thibault se défend de toute "sarkophilie"

 |   |  117  mots
Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, a répondu à ses détracteurs dès l'ouverture du 49ème congrès de ce syndicat.

Le congrès de la CGT s'est ouvert ce lundi à Nantes sur fond de vieillissement des adhérents, de progression de leur nombre moins élevé que prévu et de débat interne sur la ligne à suivre.

A cette occasion, Bernard Thibault qui a impulsé depuis 1999 un virage réformiste qui peut amener le syndicat à signer des accords nationaux ou locaux, s'est défendu de toute entente avec Nicolas Sarkozy.

Il a critiqué au contraire la politique du gouvernement, le centralisme du pouvoir élyséen et ses manoeuvres pour amadouer les syndicats en semblant en faire des interlocuteurs privilégiés.

Retrouvez tous les articles sur ce thème dans La Tribune de ce lundi 7 décembre.
 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :