Le déficit des comptes courants français s'est à nouveau creusé en octobre

 |   |  213  mots
Le déficit des comptes courants s'est creusé en France en octobre à 4,5 milliards d'euros, en raison d'un plus grand déséquilibre des échanges de biens, annonce ce lundi la Banque de France.

Le déficit des transactions courantes de la France a augmenté à 4,5 milliards d'euros en octobre contre 4,3 milliards en septembre, reflétant une dégradation des échanges de biens, selon des chiffres provisoires publiés ce lundi par la Banque de France (BdF). Le chiffre de septembre a en outre été révisé par rapport à une première estimation de 3,7 milliards d'euros il y a un mois, précise la BdF.

Le déficit des échanges de biens s'est accrû de 0,2 milliard à 4,2 milliards d'euros, confirmant les données du commerce extérieur publiées mercredi, mais l'excédent des revenus a augmenté de 0,1 milliard à 1 milliard et celui des services est resté stable à 0,9 milliard. Dans le compte financier, les sorties nettes d'investissements directs ont atteint 4,8 milliards après un solde proche de l'équilibre en septembre.

Les investissements de portefeuille ont enregistré des entrées nettes de capitaux de 6,2 milliards après 36,4 milliards. Les résidents ont investi pour 17,3 milliards après avoir réduit leurs placements de 19 milliards en septembre, tandis que les non-résidents ont acheté pour 23,5 milliards de titres français après 17,4 milliards, selon la BdF.

Les autres investissements sont presque à l'équilibre avec des sorties nettes de capitaux de 1,5 milliard après des entrées nettes de capitaux de 1,9 milliard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :